International
URL courte
27975
S'abonner

Israël a commencé à se préparer à une éventuelle opération militaire dans la bande de Gaza en réaction aux tirs de trois roquettes qui ont frappé le territoire israélien le 7 décembre, a annoncé dimanche 8 décembre le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, inaugurant une réunion hebdomadaire du gouvernement.

Benyamin Netanyahou a déclaré avoir ordonné à l’armée de lancer les préparatifs d’une opération contre les islamistes dans la bande de Gaza après les tirs de roquettes du 7 décembre contre Israël.

«Il n'y aura pas d’accord [avec le Hamas, ndlr], si les tirs continuent. Au contraire, les terroristes de Gaza ressentiront encore notre puissance. Ce qu'ils ont essuyé il y a trois semaines pendant l’opération israélienne Black Belt, lorsque nous avons visé le chef du Jihad islamique et des dizaines de militants de cette organisation, n'était que le début», a indiqué M.Netanyahou avant d’ajouter qu’il avait chargé le ministre de la Défense et Tsahal de lancer les préparatifs à une opération.

Plus tôt dans la journée, l’Armée de défense d'Israël a attaqué des cibles du Hamas.

Netanyahou accuse l'Iran

Lors de la réunion, le Premier ministre a en outre accusé les Gardiens de la révolution islamique iraniens d’avoir poussé les milices chiites à attaquer les manifestants à Bagdad le 7 décembre. Il a appelé les pays européens à augmenter leurs pressions sur l’Iran.

«Hier, une attaque contre des manifestants a eu lieu à Bagdad. Une vingtaine de manifestants ont été tués. Je voudrais vous dire qu’il y a de plus en plus d’indices montrant que cette effusion de sang à Bagdad a été commise par des milices irakiennes chiites sur ordre direct du corps des Gardiens de la révolution islamique», a-t-il déclaré.

Le ministère iranien des Affaires étrangères avait précédemment accusé les États-Unis d’aider Israël à «occuper la Palestine», exhortant la communauté internationale à s’opposer à la politique des États-Unis à l’égard des implantations juives.

Lire aussi:

Une rixe d’une rare violence filmée en pleine rue à Fleury-Mérogis – vidéo
Une «cause extérieure»: le capitaine qui a transporté le nitrate d'ammonium parti en fumée à Beyrouth s’exprime
Après le Covid-19, la Chine voit ressurgir un virus mortel transmis par les tiques
Tags:
Jihad islamique en Palestine (JIP), Palestine, Benjamin Netanyahu, Armée de Défense d'Israël, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook