International
URL courte
715558
S'abonner

Toute ingérence étrangère compliquera davantage la situation en Libye, a prévenu Donald Trump dans un entretien téléphonique avec son homologue turc qui compte y déployer des militaires.

Peu après que le parlement turc a approuvé un projet de loi autorisant l'envoi de forces en Libye, Donald Trump a mis en garde Recep Tayyip Erdogan contre une «ingérence étrangère» qui ne ferait que compliquer la situation dans ce pays.

«Le Président des États-Unis a tenu aujourd’hui une conversation téléphonique avec le chef d’État turc. Les deux dirigeants ont discuté des questions bilatérales et régionales. Le Président Trump a souligné qu’une ingérence étrangère compliquerait la situation en Libye», a indiqué dans un communiqué la Maison-Blanche à l’issue de l’entretien.

Déploiement approuvé

Une motion autorisant l'envoi de troupes turques en Libye pour aider le gouvernement d'union nationale (GNA) de Fayez el-Sarraj a été adoptée par la Grande Assemblée nationale de Turquie le 2 janvier. Les membres du Parti de la justice et du développement (AKP) de Recep Tayyip Erdogan, ainsi que du Parti d’action nationaliste (MHP), ont soutenu ce projet de loi soumis au parlement le 30 décembre.

Le gouvernement de M.el-Sarraj avait officiellement demandé le 26 décembre l'aide militaire «aérienne, terrestre et maritime» d'Ankara pour faire face à l’avancée de l'Armée nationale libyenne (ANL) du maréchal Khalifa Haftar.

Lire aussi:

Ces bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids, selon une nutritionniste
Didier Raoult interpelle l'OMS sur le remdesivir et en dénonce les effets secondaires
«Je vais te venger»: la promesse de la femme du chauffeur tabassé jusqu’à la mort cérébrale à Bayonne
Tags:
Libye, Recep Tayyip Erdogan, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook