International
URL courte
15762
S'abonner

Plusieurs dizaines de véhicules transportant du matériel militaire sont partis de deux bases américaines dans le nord-est syrien en direction de la frontière avec l’Irak, annonce l’agence Sana. Selon le média, cela ferait partie de «préparatifs du retrait définitif des forces d'occupation».

Des troupes américaines ont quitté deux bases dans le nord-est de la Syrie pour se diriger vers l'Irak, rapporte l’agence de presse syrienne Sana.

Selon le média, une quarantaine de camions équipés de matériel militaire ont quitté la base de Kharab al-Jeir, dans le gouvernorat d'Hassaké, en direction de la frontière avec l'Irak, alors que 50 camions équipés de matériel militaire ont quitté la base dans la ville d'al-Chaddadi pour se diriger vers le poste frontière d’al-Walid, un point de passage entre la Syrie et l'Irak.

Comme l’indique Sana, ces mesures constitueraient des «préparatifs du retrait définitif des forces d'occupation».

Le parlement irakien réclame l'expulsion des troupes américaines

Dans la nuit du 2 au 3 janvier, les Américains ont mené une opération spéciale près de l’aéroport de Bagdad qui a débouché sur le meurtre d’Abou Mehdi al-Mouhandis, numéro deux des Hachd al-Chaabi, et du général iranien Qassem Soleimani commandant de la Force Al-Qods, unité d'élite des Gardiens de la révolution.

Après avoir considéré l’attaque du 3 janvier comme une violation des conditions de déploiement de l'armée américaine en Irak, le parlement irakien a réclamé dimanche 5 janvier au gouvernement l'expulsion des troupes américaines.

Le ministère irakien des Affaires étrangères a annoncé le 5 janvier avoir porté plainte auprès du Conseil de sécurité de l'Onu après «des attaques américaines contre des bases irakiennes» et «l'assassinat de commandants militaires irakiens et amis».

Lire aussi:

Le bras droit de Raoult assure que tout s'améliore à Marseille et ne comprend pas la décision du gouvernement
Un professeur juge le décolleté d'une collégienne de 14 ans provocant, elle se sent «humiliée» - photo
«Vivez à fond, tombez malades»: l'appel de Nicolas Bedos crée la polémique
«Entre 50 et 100» individus attaquent violemment la police en Seine-et-Marne
Tags:
Syrie, Irak, militaires américains
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook