International
URL courte
204442
S'abonner

Alors qu’une trêve est en vigueur depuis le 12 janvier, l’armée de Haftar, l’homme fort de l’est libyen, a lancé une attaque contre le sud de Tripoli, selon l'agence turque Anadolu qui cite le Gouvernement d'union nationale libyen (GNA).

L’armée du maréchal Haftar, l’homme fort de l’est libyen, a frappé avec des missiles les quartiers de Salahaddin et Ramlé dans le sud de Tripoli, rapporte mercredi 15 janvier l’agence turque Anadolu en citant le porte-parole des forces du Gouvernement d'union nationale libyen (GNA) Mohamad Gnounou.

Ce dernier a affirmé que des «mercenaires de Haftar étaient déployés dans la zone», ajoutant que «des drones de l’armée des Émirats arabes unis survolaient le ciel de Tripoli».

Une trêve en vigueur depuis le 12 janvier

Les deux belligérants, le GNA basé à Tripoli et reconnu par l’Onu et l’armée du maréchal Haftar qui tient l'est du pays, ont suspendu les hostilités suite à l’appel lancé le 8 janvier par Moscou et Ankara. Une trêve est ainsi en vigueur depuis dimanche 12 janvier, mais ses modalités devaient être signées le lendemain à Moscou. Le maréchal Khalifa Haftar a pourtant quitté la Russie sans signer l’accord, s’accordant deux jours pour se pencher dessus.

Lire aussi:

Un berger allemand défigure une ado en pleine séance photo d’un coup de mâchoire - images
Après de nombreuses péripéties, Erdogan annonce la fin de la réalisation de l’accord sur les S-400
Vladimir Poutine promet de «fermer la bouche ignoble» de ceux qui tentent de réécrire l’Histoire à l’étranger
Tags:
gouvernement d'union nationale, Tripoli (Libye), Khalifa Haftar, Libye
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik