International
URL courte
Gazoduc Nord Stream 2 (260)
5702
S'abonner

Malgré les sanctions américaines imposées contre le Nord Stream 2, Shell a affiché son soutien au projet gazier, ce dernier étant «essentiel pour la sécurité énergétique de l’Europe».

Le représentant du géant pétrolier Shell en Russie, Cederic Cremers, a exprimé la position de la société vis-à-vis du gazoduc russe Nord Stream 2 dans le contexte des sanctions imposées par les autorités américaines.

«Nous estimons que ce projet est essentiel pour la sécurité de l’Europe. Nous estimons que le transport par conduites a ses avantages, c’est pourquoi nous apportons notre soutien à ce projet», a-t-il dit, cité par la presse russe.

Pour M.Cremers, les sanctions imposées par les États-Unis affectent le Nord Stream 2 et peuvent en effet provoquer la suspension des travaux pour un certain temps.

Introduction des sanctions américaines

Le Congrès américain a voté des sanctions contre le Nord Stream 2 lors de l’adoption à la mi-décembre du budget Défense pour l'année fiscale 2020. Le groupe suisse Allseas, qui participait à l’installation du gazoduc, a été contraint d’arrêter ses travaux et de rappeler ses bateaux en raison des restrictions de Washington.

Vladimir Poutine a toutefois annoncé que la Russie mettrait en exploitation le gazoduc au premier trimestre 2021, au plus tard.

Dans un entretien accordé à Sputnik avant le Nouvel an, Sergueï Lavrov a quant à lui qualifié ces sanctions d'un «exemple flagrant de concurrence déloyale et de politisation dans le secteur de l'énergie».

Dossier:
Gazoduc Nord Stream 2 (260)

Lire aussi:

Maroc: ce mal criminel attaque les enfants dans un silence de plomb
Rouen: sept policiers hors service agressés par une vingtaine de jeunes individus
Les États-Unis saisissent pour la première fois une cargaison iranienne, en toute illégalité
Tags:
gaz, sanctions antirusses, Nord Stream 2
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook