International
URL courte
2011714
S'abonner

Le porte-parole de la diplomatie iranienne a promis que son pays frapperait tout territoire d’où émanerait une menace pour la République islamique ou ses représentants.

La République islamique est prête à porter des frappes sur n’importe quel territoire qui présenterait une menace pour le pays, a déclaré lundi 20 janvier le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Abbas al-Musawi.

«Tout territoire d’où émanerait une menace pour l’Iran ou un représentant de l’État iranien sera attaqué», a promis le porte-parole.

Selon lui, Téhéran ne s’est pas encore vengé pour la mort du commandant de la force Al Qods, Qassem Soleimani, tué dans une frappe américaine à Bagdad.

«L’attaque visant la base états-unienne n’est qu’une partie de notre riposte», a assuré M.Musawi.

Frappes contre des cibles US en Irak

En réponse au meurtre du général Soleimani, les forces iraniennes ont attaqué une base militaire en Irak abritant des soldats US sans faire de victime, d’après le Pentagone.

Dans la foulée de l’attaque, un missile iranien a détruit un Boeing ukrainien avec 176 personnes à son bord, qui ont toutes péri dans le crash.

Avant que l’Iran ait assumé la responsabilité de la catastrophe, le commandant de la Force aérospatiale de l’armée des Gardiens de la révolution islamique Amir Ali Hajizadeh a affirmé que les frappes contre les cibles américaines en Irak n’étaient que le début d’une vaste opération d’ampleur régionale.

Lire aussi:

Un film américain anti-avortement diffusé par C8 suscite une polémique, deux doubleurs refusant de participer
Une voiture percute une terrasse à Paris, faisant au moins un mort et plusieurs blessés
Leroy Merlin Russie à la rescousse du patrimoine en bois russe – images
L’ISS a retrouvé sa position initiale sans dommage après l’incident du module russe Nauka
Tags:
Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI), tensions, États-Unis, frappes, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook