International
URL courte
L'histoire face à des menaces de révision (30)
155414
S'abonner

Accueillant Vladimir Poutine à Jérusalem à l’occasion du 75e anniversaire de la libération d'Auschwitz, le ministre israélien des Affaires étrangères a souligné le rôle clé qu’avait joué l'Armée rouge dans la victoire sur l'Allemagne nazie et a réitéré l’intention de l'État juif de lutter contre l’antisémitisme.

Ce 23 janvier, Israël marque le 75e anniversaire de la libération du camp nazi d'Auschwitz. Vladimir Poutine a été accueilli sur le tarmac de l'aéroport par le ministre des Affaires étrangères, Israël Katz, qui l’a plus tard remercié pour l’héroïsme dont avait fait preuve l'Armée Rouge.

«Je voudrais remercier l'Armée rouge pour avoir libéré le camp d'Auschwitz et avoir aidé à vaincre l'Allemagne nazie», a déclaré le ministre.

«Israël apprécie l'héroïsme du peuple soviétique pendant la Seconde Guerre mondiale, le rôle clé de l'Armée rouge dans la victoire sur l'Allemagne nazie et la libération des prisonniers des camps de la mort, en particulier d’Auschwitz. Pour moi et ma famille, l'Holocauste est d'une importance particulière. Ma mère a été déportée à l'adolescence à Auschwitz. Grâce à l'Armée rouge, elle a été sauvée et après la défaite de l'Allemagne nazie, elle a été rapatriée en Israël et a fondé une famille ici».

Non à l’antisémitisme

En discutant du problème de la glorification des dirigeants antisémites, le ministre Katz a réitéré l’intention de l'État juif de lutter contre ces tentatives, tout en rappelant que l'extermination des Juifs en Europe avait été précédée par de la propagande antisémite nazie.

«La lutte contre l'antisémitisme est le fondement de l'État d'Israël. Même 75 ans après l'Holocauste, nous constatons malheureusement des manifestations d'antisémitisme dans le monde. Nous continuerons de lutter contre ce phénomène et les tentatives de glorifier les dirigeants antisémites», a déclaré Israël Katz.

Le ministre a qualifié le Forum mondial en mémoire des victimes de l'Holocauste de «démonstration de la position des dirigeants mondiaux face à l'antisémitisme».

«Résultat d'une entente entre Poutine et Netanyahou»

Le ministre israélien a déclaré qu'il appréciait la participation de Vladimir Poutine au Forum et à la cérémonie d'ouverture du monument aux victimes du siège de Leningrad.

Israël Katz a également annoncé que les relations entre la Russie et Israël découlaient d'une entente particulière entre Vladimir Poutine et le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou.

«J'apprécie positivement le développement des relations entre Israël et la Russie. Les visites fréquentes du Premier ministre Benyamin Netanyahou à Moscou témoignent du niveau spécial de compréhension mutuelle entre nos dirigeants et, par conséquent, une compréhension mutuelle entre nos États et nos peuples».

75e anniversaire de la libération d'Auschwitz

Yad Vashem, le mémorial de la Shoah à Jérusalem, accueille ce 23 janvier près d'une quarantaine de leaders du monde entier pour marquer le 75e anniversaire de la libération du camp nazi d'Auschwitz, où plus d'un million de Juifs ont trouvé la mort.

Ce mémorial créé en 1953 est une institution étatique qui a pour principal objectif de perpétuer le souvenir du génocide du peuple juif pendant la Seconde Guerre mondiale, lequel a fait six millions de morts, principalement en Europe.

Dossier:
L'histoire face à des menaces de révision (30)

Lire aussi:

Trump réagit à la fracture du pied de Biden
Joe Biden se fracture le pied en jouant avec son chien - images
Deux doigts d’honneur d’un policier français capturés par Google Maps - images
Tags:
Holocauste, antisémitisme, Armée rouge, Vladimir Poutine, Jérusalem, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook