International
URL courte
27526
S'abonner

Plus de 200 anciens détenus de camps de concentration nazis et de ghettos, ainsi que les délégations d’au moins 30 pays sont attendus en Pologne à l’occasion du 75e anniversaire de la libération du camp d’extermination d'Auschwitz-Birkenau. Sputnik s’est entretenu avec le vice-président du comité international d'Auschwitz, Christoph Heubner.

Constatant la montée de l’antisémitisme dans bien des pays du monde, les rescapés des camps nazis d'Auschwitz en Pologne éprouvent sans doute un sentiment de déjà-vu, a estimé au micro de Sputnik Christoph Heubner, vice-président du comité international d'Auschwitz.

Le monde n’a donc rien appris?

«Pendant les décennies après leur libération, ces survivants ont espéré que cela ne se produirait plus jamais et que le monde avait effectivement appris la leçon. Leur foi en la capacité d'apprentissage du monde s’est affaiblie au fil des années, mais ils espèreront toujours. Un regard réaliste sur ce qui se passe actuellement dans nombre de pays, qu’il s’agisse de la haine d’extrême-droite ou de l’antisémitisme, les dégrise et les prive d’illusions. […] Aujourd’hui, c’est du déjà-vu pour les anciens prisonniers d'Auschwitz», déclare l’interlocuteur de l’agence.

Il ajoute que la réalité s’est retrouvée en contradiction avec l’espoir. Ces anciens détenus des camps de concentration nazis se demandent si les représentants des nouvelles générations sont suffisamment attentifs à ce qui se passe dans de nombreux pays, notamment aux tentatives de réévaluer les crimes nazis.

Réveiller les gens d’une «hibernation» démocratique

«Rendez-vous bien compte qu’une simple boule de neige peut très rapidement se transformer en véritable avalanche? Nous avons survécu à l’époque, dont le monde avait sous-évalué l’évolution [en Allemagne nazie, ndlr]. Aujourd’hui, êtes-vous plus réalistes grâce à l’Histoire, plus expérimentés et plus perspicaces que les gens de l’époque? Ou êtes-vous dans une sorte d’"hibernation" démocratique?», s’interroge M.Heubner suite au questionnement d’anciens prisonniers d'Auschwitz.

Un citoyen allemand sur quatre partage des idées antisémites, avait annoncé en amont le Süddeutsche Zeitung, se référant à une étude du Congrès juif mondial.

Auschwitz-Birkenau est un complexe de camps de concentration et de la mort allemand construit en Pologne en 1940. Durant son existence, près de 1,4 million de personnes y ont été tuées. Le camp de prisonniers a été libéré par l'Armée rouge le 27 janvier 1945.

 

Lire aussi:

Départ de sept nouveaux députés de LREM à l'Assemblée pour rejoindre un 10e groupe
Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Tags:
antisémitisme, camp de concentration d'Auschwitz, Allemagne, Pologne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook