International
URL courte
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)
464
S'abonner

En raison du coronavirus, une partie du personnel de la mission diplomatique du Royaume-Uni en Chine sera rapatrié. L’ambassadeur et le personnel nécessaire pour poursuivre les tâches essentielles vont y rester.

Le Royaume-Uni a annoncé samedi le rapatriement de son personnel diplomatique non essentiel basé en Chine, en raison de l'épidémie du nouveau coronavirus, rapporte l’AFP.

«Nous retirons temporairement une partie de notre personnel britannique et leurs proches de notre ambassade et de nos consulats en Chine», a indiqué un porte-parole du ministère des Affaires étrangères dans un communiqué transmis à l'AFP. «Notre ambassadeur et le personnel nécessaire pour poursuivre les tâches essentielles vont rester».

Auparavant, les États-Unis avaient autorisé leur personnel diplomatique non essentiel basé en Chine à rentrer au pays et ordonné le départ de leurs enfants.

Vendredi, le Royaume-Uni a rapatrié 83 Britanniques de Wuhan, ville du centre de la Chine où est apparu le virus en décembre.

Coronavirus arrivé au Royaume-Uni

Les autorités sanitaires ont également annoncé les deux premiers cas du nouveau coronavirus au Royaume-Uni, dans le nord de l'Angleterre. L'un d'eux a été identifié comme un étudiant de l'Université de York, a déclaré samedi un porte-parole de l'établissement.

Près de 12.000 personnes ont été contaminées en Chine continentale, où 259 malades sont morts, selon le dernier bilan officiel diffusé le 1er février.

En dehors de la Chine, plus d'une centaine de cas de contamination ont été confirmés.

Dossier:
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)

Lire aussi:

L'armée russe ouvre le feu pour stopper un destroyer britannique qui a violé sa frontière en mer Noire
Israël, Royaume-Uni: les vaccins inefficaces face au variant Delta?
Moscou dévoile les images du survol du HMS Defender par un avion militaire russe - vidéo
«Syndrome de l’escargot»: ces Français qui préféreraient rester confinés
Tags:
Chine, Royaume-Uni, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook