International
URL courte
11194
S'abonner

Dans son discours sur la stratégie de défense française, le Président de la République a dénoncé l’appauvrissement du dialogue avec la Russie malgré le nombre croissant d’enjeux sécuritaires demandant l’implication de Moscou.

Emmanuel Macron a prôné la nécessité de restaurer la confiance avec la Russie, la jugeant cruciale pour la construction du projet européen de défense et de sécurité.

«Les Européens doivent d’abord et avant tout définir ensemble ce que sont leurs intérêts de sécurité et décider souverainement de ce qui est bon pour l’Europe. Ainsi il ne peut y avoir de projet de défense et de sécurité de citoyens européens sans vision politique cherchant à favoriser leur reconstruction progressive de la confiance avec la Russie», a déclaré le chef de l'État dans un discours sur la stratégie de défense et de dissuasion nucléaire française.

«Ce projet, je le conduis avec exigence. J’attends de la Russie qu’elle soit un acteur constructif de notre sécurité commune», a-t-il ajouté.

«Les enjeux de sécurité à traiter avec Moscou se multiplient»

Le Président a dit ne pas pouvoir «se satisfaire de la situation actuelle où le fossé s’accroît, le dialogue s’appauvrit alors même que les enjeux de sécurité à traiter avec Moscou se multiplient».

Il a indiqué que «sa démarche à l’égard de la Russie» avait pour objectif d’améliorer les «conditions de la sécurité collective et de la stabilité de l’Europe».

«Ce processus s’étalera sur plusieurs années, il demandera patience et exigence et il sera conduit avec nos partenaires européens, mais nous n’avons aucun intérêt à déléguer un tel dialogue ou à nous enfermer dans la situation actuelle», a-t-il déclaré.

Pour sa part, Moscou a par le passé affirmé mener une politique extérieure multilatérale, laissant la porte ouverte au dialogue.

Lire aussi:

Appels au boycott de produits français dans des pays musulmans
Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
Un Toulousain diffuse la photo du professeur décapité et finit derrière les barreaux
Tags:
Europe, Russie, sécurité, défense, Emmanuel Macron
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook