International
URL courte
231314
S'abonner

Le Président des Philippines a dit à son ministre des Affaires étrangères de notifier officiellement les États-Unis de la résiliation de l’accord portant sur la présence de forces armées américaines sur le sol philippin.

Le Président Rodrigo Duterte a dit à son ministre des Affaires étrangères de notifier officiellement les États-Unis de la résiliation de l’accord portant sur la présence de forces armées américaines sur le sol philippin, a déclaré le 11 févier son porte-parole.

M.Duterte, qui a ouvertement désapprouvé l'alliance militaire entre les deux pays, a pris cette décision après qu'un de ses alliés proches a déclaré que son visa américain avait été annulé en raison d’un problème lié à la lutte que le Président mène contre la drogue, relate Reuters.

«Il est temps que nous comptions sur nous-mêmes, nous allons renforcer notre propre défense et nous ne compterons sur aucun autre pays», a déclaré Salvador Panelo, le porte-parole de Duterte, en citant ce dernier lors d'un point de presse.

Défense mutuelle

Un accord sur la présence des forces armées américaines, signé en 1998, accordait un statut juridique particulier à des milliers de soldats américains qui étaient en rotation dans le pays pour des exercices militaires et une assistance humanitaire.

En outre, le Traité de défense mutuelle entre les États-Unis et la République des Philippines, signé entre les deux pays en 1951, prévoit que chacun vienne en aide à l'autre en cas d'attaque armée.

Lire aussi:

Guy Georges pourrait être remis en liberté sous peu malgré ses nombreux viols et meurtres
«Sputnik V»: Poutine annonce l'enregistrement du premier vaccin contre le Covid-19 en Russie
Un incendie «d'une rare intensité» dans un immeuble de Vincennes, deux morts – images
Le Secret Service en dit plus sur le tireur qui a provoqué l’évacuation de Donald Trump
Tags:
Rodrigo Duterte, troupes, États-Unis, Philippines
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook