International
URL courte
61021
S'abonner

Un séisme de magnitude 5,2 a frappé le Japon à moins de 100 km de la centrale nucléaire de Fukushima, selon l'Institut des études géologiques des États-Unis (USGS).

Un tremblement de terre de magnitude 5.2 s'est produit mercredi 12 février, à 10h37 UTC, à 89,5 km au sud-est de la centrale nucléaire japonaise de Fukushima, a annoncé l'Institut des études géologiques des États-Unis (USGS).

Sur l'échelle de Shindo, généralement utilisée au Japon, ce séisme a atteint le niveau 4 (sur un total de 7) dans les parties centrale et orientale de la préfecture de Fukushima, précise l’agence météorologique du Japon (JMA).

Le foyer du séisme se trouvait à 80,7 km de profondeur, d'après l'USGS.

Son épicentre a été localisé dans l’océan Pacifique, au nord-est de l'île d'Honshu.

​L’alerte au tsunami n’a pas été déclenchée.

Les secousses auraient été ressenties jusqu'à Tokyo, selon les médias.

Aucun incident dans les centrales nucléaires

Selon les opérateurs japonais des sites nucléaires, aucun incident n’a été enregistré dans les centrales de Fukushima-1, Fukushima-2, Onagawa et Tokai-2 après les secousses, relate l'agence de presse Kyodo.

Situé dans une zone sismiquement active connue sous le nom de Ceinture de feu, le Japon est souvent secoué par de puissants tremblements de terre. En 2011, un séisme de magnitude 9,0 et le tsunami qui a suivi ont tué plus de 15.000 personnes et provoqué à la centrale nucléaire de Fukushima une catastrophe considérée comme la plus grave du XXIe siècle. Cet accident nucléaire a été classé au niveau 7, le plus élevé sur l'échelle internationale des événements de ce type (INES).

Hors service depuis le séisme de 2011, la centrale nucléaire de Fukushima-1 devra être démantelée sur une durée évaluée à 44 ans, a annoncé en janvier dernier l'agence Kyodo, se référant à l'opérateur de la centrale, TEPCO.

Lire aussi:

Un couple gagne pour la deuxième fois au loto en 35 ans, voici leur secret
Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Tags:
Japon, Fukushima, séisme
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook