International
URL courte
Montée des tensions à Idlib entre la Turquie et la Syrie (89)
4722125
S'abonner

Dans un entretien téléphonique avec le Président russe, la chancelière allemande et le dirigeant français se sont dits prêts à assister à une entrevue avec Recep Tayyip Erdogan.

Angela Merkel et Emmanuel Macron ont abordé, au cours d'une conversation téléphonique avec le Président russe, la situation dans le gouvernorat syrien d’Idlib, a confirmé le porte-parole du gouvernement allemand, Steffen Seibert.

Compte tenu des tensions récentes à Idlib, ils ont exprimé leur «détermination à assister à une entrevue avec les Présidents Poutine et Erdogan afin de parvenir au règlement politique de la crise», a-t-il précisé.

En outre, la chancelière allemande et le chef d’État français ont appelé à un cessez-le-feu immédiat et à ce que l’accès à l’aide humanitaire soit assuré pour ceux qui en ont besoin, a poursuivi M.Seibert.

Vladimir Poutine a d’ailleurs saisi l’occasion pour exprimer ses condoléances à Mme Merkel et au peuple allemand à la suite des fusillades dans des bars à chicha à Hanau, a ajouté le service de presse du Kremlin.

Possibles livraisons de Patriot

Précédemment, le Président turc s’est dit insatisfait des négociations avec la Russie sur la situation dans le gouvernorat syrien d'Idlib et a annoncé le 19 février qu’une nouvelle opération militaire dans cette région «n’était qu’une question de temps» et qu’elle pourrait «commencer à tout moment». Pour la Russie, il s'agirait dans ce cas du «pire scénario».

Les forces aérospatiales russes, pour aider les forces syriennes à repousser les attaques, ont frappé le 20 février les groupes terroristes qui étaient passés à l’offensive.

Les États-Unis pourraient livrer à Ankara des systèmes de missiles Patriot, a déclaré par la suite le ministre turc de la Défense, Hulusi Akar.

Dossier:
Montée des tensions à Idlib entre la Turquie et la Syrie (89)

Lire aussi:

Darmanin proscrira les mains courantes pour lutter contre les violences conjugales: «Inutile mais, en plus, dangereux»
La France constate une forte baisse du nombre de nouveaux cas quotidiens de Covid-19
Troisième dose de vaccin: «Cela fait partie du plan de développement économique et actionnarial des labos»
Tags:
Vladimir Poutine, Angela Merkel, Emmanuel Macron, Recep Tayyip Erdogan, Idlib
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook