International
URL courte
7254
S'abonner

Le membre de la Mosquée centrale de Londres, qui a été poignardé en plein office religieux, a déclaré qu'il pardonnait à son agresseur à la sortie de l’hôpital, relate The Independent.

Raafat Maglad, le muezzin de la Mosquée de Regent’s Park de Londres, blessé au cou jeudi 20 février par un homme pendant la prière, a déclaré pardonner à l’auteur de l’attaque, annonce le journal The Independent.

«Je lui pardonne. Je suis vraiment désolé pour lui. C'est un être humain et c'est ma foi. Ce qui m'est arrivé, c'est ma foi», a-t-il dit aux journalistes.

Et d’ajouter qu’en tant que musulman, il n'avait aucune haine au cœur et qu'il était «très important» pour lui d'assister aux prières du vendredi.

Le septuagénaire chargé d’appeler à la prière à la Mosquée centrale de Londres, est revenu dans ce lieu de culte moins de 24 heures après l’attaque survenue pendant la prière d’Asr, vers 15h00, heure locale (16h00, heure de Paris).

L’assaillant, un homme de 29 ans, reste en détention après avoir été arrêté pour suspicion de tentative de meurtre. Il a été appréhendé par les fidèles après l’attaque.

L’agresseur aurait prié dans la mosquée avant l’attaque

La police de Londres ne considère pas cette attaque comme terroriste.

M.Maglad, qui fait office de muezzin depuis 30 ans, a dit qu'il pensait avoir déjà vu l'agresseur prier dans la mosquée.

«Nous étions en train de prier et j’ai senti quelqu'un me frapper par derrière. Il n'a rien dit. J'ai juste senti du sang couler de mon cou et c'est tout, ils m'ont emmené d'urgence à l'hôpital. Tout est arrivé tout d'un coup», raconte le religieux cité par The Independent.

«Ce qui est fait, est fait, il ne viendra plus», a conclu le muezzin.

La Mosquée de Regent’s Park, l’une des plus grandes du Royaume-Uni, peut accueillir 5.000 fidèles.

Lire aussi:

Un couple gagne pour la deuxième fois au loto en 35 ans, voici leur secret
Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Tags:
attaque au couteau, mosquée, Londres
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook