International
URL courte
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)
8316
S'abonner

Après le vice-ministre de la Santé Iraj Harirchi et le député Mahmoud Sadiki, un autre membre du parlement iranien a annoncé avoir été infecté par le nouveau coronavirus. La République islamique compte désormais près de 140 personnes contaminées.

Le chef de la commission de la sécurité nationale et de la politique étrangère du parlement iranien Mojtaba Zoulnour a annoncé avoir contracté le Covid-19, rapportent les médias locaux.

«J’ai été testé positif au coronavirus. Il ne faut pas s’inquiéter. Je suis placé en quarantaine. Avec l’aide de Dieu, notre peuple vaincra le coronavirus», a déclaré le député cité par la chaîne de télévision IRIB.

Modjtaba Zoulnour est l’élu de la ville de Qom, chef-lieu de la province éponyme qui compte aujourd’hui le plus de cas confirmés de contamination au coronavirus en Iran.

Auparavant, le député Mahmoud Sadiki et le vice-ministre de la Santé Iraj Harirchi avaient fait savoir qu’il étaient infecté par le nouveau coronavirus dans un pays au premier rang de ceux touchés par la maladie après la Chine. Selon des rapports précédents, 139 personnes ont contracté le coronavirus en République islamique. 19 d’entre elles sont décédées.

Plus de 81.000 contaminations dans le monde

Apparu en décembre dans la ville chinoise de Wuhan, le nouveau coronavirus a provoqué plus de 81.000 contaminations et 2.761 morts dans le monde, selon le dernier bilan officiel de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

L’épidémie semble avoir atteint un pic en Chine. Jeudi 27 février, ses autorités ont annoncé 29 nouveaux décès en 24 heures, soit le plus faible nombre en près d’un mois. Selon l’OMS, le nombre quotidien de nouvelles personnes contaminées ailleurs dans le monde est désormais supérieur à celui enregistré en Chine.

Dossier:
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)

Lire aussi:

Un épidémiologiste de l’Institut Pasteur met en garde la France
Cas de Covid-19 importés d’Algérie: «on donne le bâton pour se faire battre»
Certains gels hydro-alcooliques peuvent cacher un danger mortel
Macron a déjà contredit Castex sur le remaniement, moins de 48 heures après sa nomination
Tags:
contamination, députés, Iran, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook