International
URL courte
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)
104410
S'abonner

Les autorités sanitaires des États-Unis ont transmis un rapport à la Chambre des représentants indiquant quelles surfaces offrent les conditions les plus propices pour la survie du coronavirus, bien qu’une étude plus approfondie soit encore indispensable.

Le Centre américain pour le contrôle et la prévention des maladies a étudié la durée de survie du coronavirus sur différents types de surfaces, relate Reuters. Les résultats de l’étude ont été révélés par le directeur de l’organisme, Robert Redfield.

«Sur le cuivre et l'acier, c'est assez typique, c'est environ deux heures. Mais je dirai que sur d'autres surfaces - en carton ou en plastique - c'est encore plus longtemps et nous l’étudions», a-t-il déclaré lors d'une audition à la Chambre des représentants.

M.Redfield a ajouté que les surfaces infectées auraient pu contribuer à l'épidémie sur le bateau de croisière Diamond Princess davantage que la transmission aérienne du coronavirus.

Une quarantaine à bord du Diamond Princess

Le paquebot Diamond Princess, qui réalisait initialement une croisière de 14 jours, du 20 janvier au 4 février avec 3.711 personnes à bord, dont 2.666 passagers de 50 pays et 1.045 membres d’équipage, a accosté le 6 février à Yokohama pour se ravitailler en vue d'une quarantaine.

Les passagers du paquebot, où plus de 540 cas de contamination au coronavirus ont été constatés, ont commencé à quitter le navire le 19 février, après 14 jours d’isolement.

Dossier:
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)

Lire aussi:

L’évolution des revenus de Jean Castex évaluée par Franceinfo
Ce pays européen a été désigné par la Chine comme possible point d’origine du coronavirus
La LDNA, mouvement pour la défense des Africains, espère la dissolution de l’Église catholique
Tags:
santé, coronavirus SARS-CoV-2, étude, surface, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook