International
URL courte
Montée des tensions à Idlib entre la Turquie et la Syrie (88)
431474
S'abonner

Ankara tient sa promesse d'«ouvrir les portes» de l’Europe pour les migrants qui veulent s’y rendre. Comme le montre cette vidéo exclusive de Sputnik, des réfugiés embarquent dans des bus à Istanbul à destination de la frontière avec l'UE.

Des réfugiés commencent à quitter le territoire turc à en juger par une vidéo exclusive filmée par un correspondant de Sputnik sur place. Elle montre des dizaines de migrants monter à bord de deux bus à Istanbul.

© Sputnik .
Des réfugiés montent à bord de bus à Istanbul pour se diriger vers la frontière avec l'UE

On y voit des réfugiés d’âges différents s’apprêter à gagner la frontière avec l'Union européenne, notamment une femme avec dans ses bras une petite fille.

L’atmosphère semble détendue. Des migrants discutent, d’autres rient.

«Ouvrir les portes» de l’Europe

Lors d'un conseil de sécurité extraordinaire présidé par Recep Tayyip Erdogan dans la nuit du 27 au 28 février, Ankara a pris la décision de ne plus retenir les migrants qui tentaient de gagner l’Europe, a indiqué un haut responsable turc à l’AFP.

La réunion a eu lieu après la mort d’au moins 33 militaires turcs dans la région d'Idlib (nord-ouest de la Syrie) lors des frappes aériennes attribuées par Ankara au gouvernement syrien soutenu militairement par la Russie.

Comme annoncé peu après par la Défense russe, les soldats turcs tués se trouvaient aux côtés de formations terroristes et, selon les informations transmises par Ankara, aucune unité de l'armée turque «n'était présente et n'aurait dû se trouver dans la zone concernée».

Dossier:
Montée des tensions à Idlib entre la Turquie et la Syrie (88)

Lire aussi:

Covid-19, en continu: la France n’est pas «encore au pic épidémique», prévient Véran
Quand La Poste cachait un immense stock de masques en période de pandémie
Les masques commandés en Chine seront livrés en France d'ici la fin juin
Tags:
réfugiés, Syrie, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook