International
URL courte
6325141
S'abonner

Des réfugiés sont massés à la frontière turco-grecque à Edirne au lendemain de la décision prise par Ankara de ne plus retenir les demandeurs d’asile qui tentent de gagner l’Europe. Des migrants arrivent aussi par bateau de Turquie sur l'île de Lesbos.

Des migrants souhaitant se rendre en Grèce se sont rassemblés ce vendredi 28 février dans la ville frontalière turque d’Edirne, alors qu'Ankara change sa politique de contrôle des frontières.

D’autres demandeurs d’asile arrivent actuellement par bateau de Turquie sur l'île de Lesbos.

La Turquie a décidé dans la nuit du 27 au 28 février de ne plus retenir les migrants qui tentaient de gagner l’Europe, selon les médias. 

Cette décision a été prise lors d'un conseil de sécurité extraordinaire présidé par Recep Tayyip Erdogan, suite à la mort d’au moins 33 soldats turcs dans le gouvernorat syrien d'Idlib lors de frappes aériennes attribuées par Ankara au gouvernement syrien soutenu militairement par la Russie.

Le porte-parole du Haut-Commissariat de l'Onu pour les réfugiés (HCR) en Grèce, Boris Tchechirkov, a déclaré ce vendredi 28 février que la Grèce ne voyait aucune augmentation du flux de réfugiés.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Tags:
Edirne, Europe, Grèce, migrants, Lesbos
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook