International
URL courte
Montée des tensions à Idlib entre la Turquie et la Syrie (89)
16039445
S'abonner

Après qu’une trentaine de militaires turcs ont trouvé la mort et qu'une trentaine d’autres ont été blessés dans une attaque à Idlib, le Quai d’Orsay s’est dit solidaire avec Ankara et a appelé à une désescalade dans la région.

La diplomatie française a offert ses condoléances et affirmé sa solidarité à la Turquie, à la suite de la mort de 33 soldats turcs dans une frappe dans le gouvernorat d’Idlib.

«La Russie doit poursuivre les négociations avec la Turquie afin d’aboutir à une désescalade à Idlib et permettre la relance du processus politique», a estimé dans un communiqué Jean-Yves Le Drian, à l'issue d'un entretien avec son homologue turc, Mevlut Cavusoglu.

Le ministre français a également «salué les efforts déployés par les voisins de la Syrie, et la Turquie en particulier, pour porter assistance aux réfugiés syriens» avant de réaffirmer sa «détermination à mobiliser une assistance humanitaire renforcée, à titre national et avec l’Union européenne et ses États membres».

Tensions accrues

Dans la nuit du 27 au 28 février, l’armée syrienne a contre-attaqué les forces turques, tuant au total 33 militaires et en blessant une trentaine d’autres. Les soldats turcs se trouvaient aux côtés de terroristes, a constaté la Défense russe.

La Turquie a demandé à l’Otan de mener des consultations sur la situation en Syrie. Le Président Recep Tayyip Erdogan s’est également entretenu au téléphone avec son homologue russe, Vladimir Poutine, après les bombardements à Idlib.

Dossier:
Montée des tensions à Idlib entre la Turquie et la Syrie (89)

Lire aussi:

Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
L’avocat de Trump présente au Sénat de Géorgie une première vidéo de «preuve» de fraude électorale
Erdogan espère que la France «se débarrassera au plus vite du danger Macron»
L’organisateur de l’orgie gay ayant accueilli l’eurodéputé hongrois livre des détails de la soirée
Tags:
Syrie, Turquie, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook