International
URL courte
Montée des tensions à Idlib entre la Turquie et la Syrie (89)
7940187
S'abonner

Le ministre turc de la Défense nationale, Hulusi Akar, a annoncé que «l'opération Spring Shield», lancée après la mort des soldats turcs à Idlib le 27 février, se poursuivait avec succès dans cette région.

«L'opération Spring Shield», lancée après que des soldats turcs ont été tués à Idlib le 27 février, se poursuit, selon le ministre turc de la Défense, Hulusi Akar.

«À l'heure actuelle, un drone, huit hélicoptères, 103 chars, 72 obusiers, trois systèmes de défense aérienne et 2.212 militaires du régime [syrien] ont été neutralisés», a-t-il fait savoir. Ces propos ont été diffusés par la chaîne de télévision NTV.

D’après Hulusi Akar, l'objectif de l'opération «n'est pas la confrontation avec la Russie».

La Turquie a multiplié samedi les frappes de drones contre les positions de l'armée syrienne mais c'est la première fois qu'Ankara annonce officiellement que celles-ci s'inscrivent dans le cadre d'une opération plus générale.

Remontée des tensions à Idlib

Les tensions dans la zone de désescalade d’Idlib sont montées d’un cran le 27 février après que des combattants du groupe Hayat Tahrir al-Cham (anciennement connu sous le nom de Front al-Nosra*) ont mené une attaque contre les positions des forces gouvernementales syriennes. Ces dernières ont riposté en tuant 33 soldats turcs qui se trouvaient parmi les terroristes.

le gouvernorat d'Idlib
© Sputnik . Mikhaïl Voskresensky

Selon les informations turques, citées par la Défense russe, aucune unité des forces turques «n’était présente et n’aurait dû se trouver dans la zone concernée».

Par la suite, l’armée turque a effectué une frappe contre les unités syriennes, en neutralisant 200 cibles, d’après Ankara.

La Turquie a également demandé à l’Otan, dont elle est membre, de mener des consultations sur la situation en Syrie.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Dossier:
Montée des tensions à Idlib entre la Turquie et la Syrie (89)

Lire aussi:

Un automobiliste fonce sur une foule en Allemagne, un mort et des blessés
Attentat de Nice: «c’est le début de la guerre civile en France»
L'identité de l'auteur de l'attaque à Notre-Dame de Nice établie
Tags:
Syrie, Idlib, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook