International
URL courte
Le COVID-19 en Europe (261)
71227
S'abonner

Après le Diamond Princess, c’est au tour du paquebot MSC Opera. Le capitaine a en effet demandé aux passagers de ne pas quitter le navire après que l’un d’eux a été diagnostiqué positif au Covid-19.

Les plus de 2.000 passagers du paquebot MSC Opera se sont vu demandés par le capitaine de rester à bord du navire mardi 3 mars à cause d’un homme qui y a voyagé la semaine dernière et a ensuite été diagnostiqué positif au coronavirus.

Selon le quotidien britannique Mirror qui publie les photos de la lettre adressée par le capitaine aux passagers, il s’agit d’un Autrichien qui a débarqué le 28 février dans le port italien de Gênes. C’étaient notamment les autorités sanitaires autrichiennes qui ont signalé à l’équipage du navire, qui se trouvait dans un port en Grèce, que l’homme était malade.

«Nous prenons de manière préventive un certain nombre de mesures de précaution pour assurer la sécurité des passagers. Tous les passagers et l'équipage sont priés de rester à bord jusqu'à ce que nous ayons plus de clarté sur la situation», indique la lettre.

Contacté par le média, l’un des passagers a raconté que lui et sa femme avaient été appelés à bord lorsqu’ils visitaient l'Acropole d'Athènes.

«On nous a dit qu'il y avait un problème de sécurité et que nous devions remonter à bord du navire. À notre retour, le capitaine a fait une annonce et on nous a remis des lettres. La situation était dramatique, un homme criait. Nous sommes maintenant en route pour Corfou mais nous ne savons même pas si nous serons en mesure de descendre du navire», a indiqué Mike Knotts.

Par la suite, le porte-parole de la société suisse de navigation MSC Croisières a indiqué qu’aucune mesure sanitaire supplémentaire n'avait été prise et que le paquebot continuait son trajet.

Le Diamond Princess

Le navire de croisière Diamond Princess, qui réalisait initialement un voyage de 14 jours, du 20 janvier au 4 février, a accosté le 6 février à Yokohama pour se ravitailler en vue d'une quarantaine en raison du coronavirus chinois. À son bord se trouvaient 3.711 personnes dont 2.666 passagers et 1.045 membres d’équipage.

Les passagers du paquebot, où à l’heure actuel plus de 700 cas de contamination ont été constatés avec un total de 12 décès, ont commencé à quitter le navire mercredi 19 février, après 14 jours d’isolement.

Dossier:
Le COVID-19 en Europe (261)

Lire aussi:

Un certain nombre de départements français vont introduire un couvre-feu, selon le gouvernement
Radicalisme religieux: l’islamisme qui cache la forêt?
Darmanin «choqué» par les rayons de la cuisine communautaire dans les hypermarchés
Tags:
Grèce, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook