International
URL courte
Le COVID-19 en Europe (258)
174039
S'abonner

La représentante de l’OMS en Russie a lié la mortalité élevée du Covid-19 en Italie, qui enregistre déjà plus de 1.400 décès, au retard dans la détection de l’épidémie.

Le taux élevé de mortalité parmi les personnes infectées au coronavirus en Italie s’explique probablement par le fait que l’épidémie a été détectée avec un certain retard, a déclaré la représentante de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en Russie Melita Vujnovic.

«Il est possible que les gens n’aient simplement pas compris qu’ils étaient malades, qu’ils ne connaissaient pas les symptômes et ne savaient pas où se rendre», estime Mme Vujnovic citée par les médias russes.

De ce fait, les personnes infectées ont continué de mener leur train de vie habituel, explique-t-elle. Selon les dernières évaluations de l’Université John-Hopkins (États-Unis), l’Italie décompte plus de 21.000 cas d’infection au coronavirus ainsi que plus de 1.400 morts.

L’ensemble du territoire italien, ainsi que la région autrichienne du Tyrol frontalière avec l’Italie sont considérés comme une zone à risque par l’Institut Robert-Koch, l’agence sanitaire allemande.

Dossier:
Le COVID-19 en Europe (258)

Lire aussi:

Elle met des œufs au micro-ondes, ce qui l'envoie pour trois semaines à l'hôpital
Quel est le secret de ces trois départements où aucune mort du Covid-19 n’a été recensée?
«Il n’est pas le général de Gaulle», Macron est-il à la hauteur face au coronavirus?
Tags:
Université Johns-Hopkins, épidémie, mortalité, Italie, Covid-19, OMS
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook