International
URL courte
8613
S'abonner

Dans une récente intervention, le Président iranien a réaffirmé sa volonté de répondre à la mort du général Soleimani, tué par un drone américain en janvier. Plusieurs tirs de roquettes ont touché des bases de la coalition en Irak cette semaine, alors que la tension monte entre les Américains et les milices chiites appuyées par l’Iran.

À la suite d’une réunion du Cabinet iranien, le Président Hassan Rohani s’est exprimé ce mercredi dans une allocution télévisée. 

Après avoir commenté la situation économique et les sanctions américaines, le Président iranien est revenu sur la mort du général Qassem Soleimani, commandant de la Force Al-Qods des Gardiens de la révolution, tué en janvier par un drone américain.

Qualifiant cette opération de «terroriste», Hassan Rohani a affirmé vouloir y donner de nouveau une réponse.

«Les Américains ont assassiné notre grand commandant. Nous avons répondu à cet acte terroriste et nous y répondrons», a-t-il déclaré devant les caméras.

Des roquettes tirées contre les bases de la coalition

Jeudi 12 mars, des avions américains ont frappé cinq installations de stockage d'armes appartenant à Kataeb Hezbollah, un groupe armé chiite irakien soutenu par l'Iran, déjà engagé dans la guerre en Syrie, comme le révélait le département américain de la Défense. Une escalade s’est alors ensuivie, plusieurs roquettes ayant été tirées contre des bases de la coalition. Mardi 17 mars, des roquettes ont ainsi touché la base militaire de Bismaya à l'extérieur de Bagdad, connue pour abriter des troupes espagnoles, comme le rapportait El Pais.

Lire aussi:

Une rixe d’une rare violence filmée en pleine rue à Fleury-Mérogis – vidéo
Où est passé le navire ayant apporté le nitrate d’ammonium à Beyrouth?
Après le Covid-19, la Chine voit ressurgir un virus mortel transmis par les tiques
Tags:
Irak, Hezbollah, Qassem Soleimani, Iran, Hassan Rohani
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook