International
URL courte
17413
S'abonner

Selon le secrétaire général de l'Onu, le monde fait aujourd’hui «face à un ennemi commun», à savoir le nouveau coronavirus qui «se propage comme un feu de forêt». Lors d’une conférence de presse, il a appelé les grandes économies de ce monde à se réunir dans «une action coordonnée, décisive et innovante».

Le monde, qui est en guerre contre le nouveau coronavirus, fait «face à un ennemi commun», a indiqué le secrétaire général de l'Onu lors d’une conférence de presse en différé.

«Nous sommes en guerre contre le virus. La créativité de la réaction doit correspondre à la nature unique de la crise et la magnitude de notre réponse à son ampleur», a déclaré Antonio Guterres.

Il a noté que si le monde laissait «le virus se propager comme un feu de forêt, en particulier dans les régions les plus vulnérables, il tuerait des millions de personnes».

«Le Covid-19 tue des gens, frappe l'économie dans ses principaux domaines: commerce, approvisionnement, affaires, emploi. Des pays entiers et des villes s'isolent, les frontières se referment, les entreprises luttent pour la survie de leurs affaires, et les familles essayent de joindre les deux bouts», a déclaré Guterres.

Il a souligné que le moment était venu pour que les principales économies du monde décident d’«une action coordonnée, décisive et innovante».

Le secrétaire général a dessiné les trois axes les plus importants dans la lutte contre le coronavirus: l'élimination des menaces à la santé, le soutien social et la reprise économique.

«Nous sommes confrontés à une crise mondiale de la santé qui ne ressemble à aucune crise dans ce domaine au cours des 75 ans d'histoire de l'Onu. Même dans les pays les plus riches, nous voyons les systèmes de santé qui plient sous la pression», a-t-il déclaré.

En guise de conclusion, il a tenu à souligner que «les dépenses dans le domaine de la santé doivent être augmentées immédiatement pour répondre aux besoins urgents et à la forte croissance de la demande».

La pandémie

Le stade de la pandémie pour le nouveau coronavirus a été déclaré le 11 mars par l'Organisation mondiale de la santé. Selon le dernier bilan du South China Morning Post, environ 228.000 personnes ont été infectées et il y a plus de 9.700 morts dans le monde.

Lire aussi:

Un couple gagne pour la deuxième fois au loto en 35 ans, voici leur secret
Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Tags:
économie, santé, Covid-19, ONU
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook