International
URL courte
Propagation du coronavirus en France (341)
10626264
S'abonner

En application de la réquisition de matériel médical décidé le 3 mars dernier par la France dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, quelque 4 millions de masques appartenant à une société suédoise ont été saisis. Ils étaient destinés à l’Italie et à l’Espagne, rapporte L’Express.

«Nous sommes en guerre», a bien insisté le 16 mars dernier le Président Macron, parlant de la pandémie de Covid-19. Pour contrer l’ennemi qu’est le coronavirus, qui a coûté à ce jour la vie à plus de 4.000 personnes en France, une série de mesures drastiques ont été adoptées, dont la décision de réquisitionner les masques de type FFP2 et antiprojections jusqu’au 31 mai 2020.

​Or, à en juger par une récente publication de L’Express, deux jours après la décision du gouvernement, près de 4 millions de masques ont été saisis, sauf qu’ils appartenaient à la société suédoise Mölnycke qui les faisait transiter par l’Hexagone pour les rediriger vers l’Italie et l’Espagne, pays frappés de plein fouet par le dangereux virus.

Ces équipements achetés à la Chine ont en effet été transportés à bord d’un cargo jusqu’à Marseille, d’où ils ont été transférés à la plateforme de l’entreprise suédoise établie à Lyon, où la réquisition a eu lieu.

La société suédoise lance un appel à l’aide

L’entreprise suédoise s’est donc adressée à son gouvernement, demandant son assistance. Mais, d’après L’Express l’appel est resté sans suite.

Toutefois, nous apprend le média, le Secrétariat général de la Défense et de la Sécurité nationale (SGDSN) a fini par accepter de laisser repartir la moitié des masques saisis «à titre dérogatoire» vers l’Italie et l’Espagne.

Il convient pourtant de rappeler que bien avant celui-ci en France, des incidents similaires se sont déjà produits. Ainsi, quelque 680.000 masques destinés à la Botte avaient déjà été saisis en République tchèque.

Dossier:
Propagation du coronavirus en France (341)

Lire aussi:

Un épidémiologiste croit savoir les causes de la mortalité plutôt faible du Covid-19 en Allemagne
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Christine Lagarde précise comment la crise va «changer profondément» les économies
Tags:
Italie, Espagne, Suède, France, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook