International
URL courte
Conséquences économiques du coronavirus - avril (37)
173111
S'abonner

Le Président Rohani a annoncé un début de déconfinement et une reprise partielle des activités en Iran. Un choix motivé par la situation économique tendue.

L’Iran se prépare à abandonner partiellement le confinement, pour reprendre ses activités économiques, a déclaré le Président Rohani mercredi 8 avril, lors d’une réunion hebdomadaire avec son cabinet.

«Avant, la lutte [contre le coronavirus] se faisait en restant chez soi. Aujourd’hui, elle se fait en reprenant les activités économiques. Nous n’avons pas d’autre voie face à nous», a ainsi expliqué le Président iranien.

Dimanche dernier, Hassan Rohani avait déjà annoncé une réouverture des commerces «à bas risque», programmée pour le 11 avril. Une mesure qui excluait néanmoins la province de Téhéran. Les écoles et universités resteront quant à elles fermées, au moins jusqu'au 18 avril, a encore annoncé le Président.

Une situation économique tendue

Cette décision intervient dans un contexte économique tendu, sur fond de sanctions américaines et de chute des cours du pétrole. L’Iran a d’ailleurs sollicité l’aide du  Fonds monétaire international (FMI), pour un prêt de 5 milliards de dollars, le Président Rohani appelant l’organisation à ne pas «faire de discriminations entre les différentes nations», dans un message sur Twitter.

Alors que près de 6 milliards d’euros, soit 20% du budget du pays, ont déjà été consacrés à fournir de l’aide aux personnes infectées, le Guide suprême, Ali Khamenei, a autorisé le gouvernement à prélever 1 milliard d’euros supplémentaire sur le fonds souverain du pays, rapporte Le Monde. Cet argent doit en particulier alimenter les caisses d’assurance-chômage.

Jeudi 9 avril, lors de son point presse quotidien, le porte-parole du ministère de la Santé, Kianouche Jahanpour, faisait part de 117 nouvelles victimes au cours des dernières 24 heures, portant le nombre total de décès à 4.110 en Iran.

Dossier:
Conséquences économiques du coronavirus - avril (37)

Lire aussi:

«J’ai déjà fait barrage, cette fois c’est fini»: la Une de Libération sur le RN indigne la majorité
La DCA syrienne repousse une attaque de missiles au-dessus de Damas, selon Sana
Une fête d’anniversaire se transforme en rixe «d’une rare violence» à Marseille
«Ils ont été lynchés»: deux policiers agressés lors d’une intervention près d’Agen
Tags:
Fonds monétaire international (FMI), chômage, Covid-19, Iran, Hassan Rohani
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook