International
URL courte
18269
S'abonner

La diplomatie nord-coréenne a déclaré dimanche 19 avril que les autorités du pays n’avaient envoyé ces derniers temps aucun courrier à Donald Trump qui, la veille, a affirmé avoir reçu récemment un «beau message» de Kim Jong-un.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un n’a envoyé ces derniers temps aucun courrier au Président des États-Unis, a annoncé ce dimanche 19 avril le ministère des Affaires étrangères du pays en réaction à la déclaration de Donald Trump.

«Nous ne pouvons pas savoir si le Président américain fait référence à des courriers échangés dans le passé, mais nos dirigeants n'en ont pas envoyé au Président américain ces derniers temps», indique un communiqué.

«Un beau message»

Samedi 18 avril, lors de la réunion d'information du groupe de travail sur le coronavirus à la Maison-Blanche, Donald Trump a évoqué un courrier qu’il aurait reçu de Pyongyang.

«La Corée du Nord a testé des missiles à courte portée. Mais dans le même temps, j'ai reçu récemment un beau message de sa part [Kim Jong-un, ndlr], c'était un bon message, je pense que ça va bien», a-t-il déclaré.

Donald Trump a également déclaré aux journalistes que les États-Unis seraient en guerre contre la Corée du Nord s'il n'avait pas remporté l'élection présidentielle américaine.

«Nous nous entendons très bien avec la Corée du Nord», a souligné Trump, ajoutant qu’il avait «une bonne relation avec Kim Jong-un» et que ce n'était pas «une mauvaise chose d'avoir une bonne relation».
Le 14 avril, l'armée sud-coréenne a annoncé que Pyongyang avait tiré plusieurs missiles de croisière en direction de la mer du Japon, lesquels ont parcouru plus de 150 kilomètres avant de s'abîmer en mer.

Lire aussi:

Une boulette de BFM TV fait voir rouge à Jean-Luc Mélenchon
Une photo de nouveaux élus faisant des doigts d’honneur déclenche un scandale dans l'Oise
Ce légume est le plus utile pour la santé, affirme un docteur russe
Tags:
États-Unis, Corée du Nord, Donald Trump, Kim Jong-un
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook