International
URL courte
Polémique autour du laboratoire de Wuhan (14)
169414
S'abonner

Entre les accusations de Donald Trump contre Pékin sur la propagation de la pandémie et les critiques relayées par la diplomatie chinoise sur le traitement des patients dans les Ephad, Lu Shaye, l’ambassadeur de Chine en France, ancien maire-adjoint de Wuhan, a abordé divers sujets autour du coronavirus dans un entretien au Parisien.

Dans une interview accordée au Parisien, Lu Shaye, ambassadeur de Chine en France, diplomate de carrière mais aussi ancien maire-adjoint de Wuhan (2014-2015), a commenté les propos de Donald Trump affirmant avoir des preuves que le coronavirus provenait d’un laboratoire de Wuhan.

«S'il a des preuves, qu'il les montre! Mais qu'il cesse de duper les gens avec des lessives en poudre. Avec une accusation sans fondement, comment saurait-on parler de punition? La communauté internationale doit plutôt poursuivre la responsabilité des États-Unis qui ont causé la propagation du virus dans le monde», a-t-il notamment fustigé.

M.Shaye a rappelé que les États-Unis, avec plus d’un million de cas confirmés, «totalise à lui seul un nombre de cas supérieur au total des cas recensés du 2e au 7e pays les plus touchés dans le monde».

«Ceux qui font du tapage autour du laboratoire de Wuhan sont des politiciens et des médias. Les scientifiques estiment tous que le virus est naturel. Le laboratoire applique les procédures de sécurité, il n'y est pas question de fuite de virus, et il n'a ni la volonté ni la capacité de créer ce genre de coronavirus», a-t-il résumé.

L’ambassadeur de Chine convoqué par Jean-Yves Le Drian

Lu Shaye s’est également exprimé sur sa convocation récente par le ministre des Affaires étrangères suite à l’apparition d’un long article le 12 avril sur le site de l'ambassade de Chine en France. Dans ce texte, les personnels soignants des Ehpad étaient accusés d'avoir «abandonné leurs postes du jour au lendemain [...] laissant mourir leurs pensionnaires de faim et de maladie».

«Je tiens d'abord à préciser que l'ambassade chinoise à Paris observe non seulement la France mais le monde occidental, l'Europe. Les textes publiés sur notre site ne sont pas du dénigrement. Dénigrer, c'est accuser sans fondement. Mais, oui, nous sommes critiques, parce que des médias occidentaux ont diffamé et stigmatisé la Chine. On doit leur répondre», a indiqué l’ambassadeur.

Concernant ces propos sur les Ehpad, M.Shaye a expliqué qu’ils avaient «seulement cité des reportages en Europe sur des maisons de retraite dans d'autres pays, pas en France».

«Ehpad est un terme générique, votre quotidien l'a utilisé pour rapporter des cas similaires au Canada. Mais je constate que ce sujet est très sensible ici…»

Dossier:
Polémique autour du laboratoire de Wuhan (14)

Lire aussi:

Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un syndicat de police s’amuse d’une intervention violente et outre les internautes – vidéo
Tags:
Donald Trump, Covid-19, États-Unis, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook