International
URL courte
71031
S'abonner

Le mode de service des unités de l’armée américaine dotées de missiles nucléaires intercontinentaux a changé en raison de la pandémie de Covid-19, selon l’Air Force Global Strike Command (AFGSC).

Depuis le début de la pandémie de coronavirus, le personnel des unités de missiles balistiques nucléaires intercontinentaux (ICBM) de l’armée américaine est passé à un nouveau mode de service qui prévoit de longues périodes de confinement, a annoncé l’US Air Force Global Strike Command.

«Les équipes de deux opérateurs sont généralement de service pendant 24 heures au centre de contrôle des missiles, mais pour atténuer les conséquences du Covid-19, ils y travaillent actuellement jusqu’à deux semaines. Ensuite, ils sont mis en confinement pour une longue période avant de retourner dans la zone où se trouvent les missiles», a indiqué le capitaine Nicholas Vaughn, de la 341e unité de missiles stratégiques LGM-30G (Minuteman III) cantonnée à la base de Malmstrom, dans le Montana.

Selon le département américain de la Défense, 400 missiles intercontinentaux Minuteman III sont toujours en état d’alerte. Ils sont desservis par environ 10.000 militaires. Les missiles se trouvent sur cinq bases militaires situées dans les États du Wyoming, du Montana, du Colorado, du Nebraska et du Dakota du Nord.

Lire aussi:

Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
La Russie réduit fortement sa livraison de gaz via la Pologne
Tags:
confinement, Covid-19, Air Force Global Strike Command (AFGSC), Minuteman III
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook