International
URL courte
Manifestations aux USA après la mort de George Floyd, l'homme noir étouffé par un policier (108)
114921
S'abonner

Donald Trump peut envoyer les forces armées réprimer les émeutes aux États-Unis, mais pour l'instant ce n'est pas nécessaire, selon la Maison-Blanche.

Le Président Trump a le droit d'envoyer l'armée pour réprimer les émeutes dans les villes américaines, mais pour l'instant la situation est contrôlée par la police et la Garde nationale, a déclaré mercredi 3 juin la porte-parole de la Maison-Blanche, Kayleigh McEnany.

«Le Président a le pouvoir d'utiliser l'armée pour protéger les citoyens et protéger la police [...]. C'est l'un des outils dont nous disposons et qui, si nécessaire, sera utilisé», a indiqué la porte-parole de l'administration américaine.

Celle-ci a en outre démenti les informations selon lesquelles des balles en caoutchouc et du gaz lacrymogène auraient été utilisés par la police lors de la dispersion des manifestants à Washington, le 1er juin.

«Pour autant que je sache, aucun gaz n'a été utilisé et rien de ce que vous avez indiqué. Et on y a utilisé un minimum de force», a déclaré Mme McEnany à un journaliste qui avait demandé si du gaz lacrymogène ou des balles en caoutchouc avaient été utilisés pour disperser des manifestants pacifiques.

La loi qui permet d'utiliser l'armée contre les émeutiers

Aux États-Unis, il est interdit d'utiliser l'armée à l'intérieur du pays. Mais une loi adoptée en 1807 permet de le faire en cas de soulèvements armés. Cette loi a été appliquée plus d'une fois pour réprimer d'importantes émeutes, notamment en 1967 à Détroit, en 1968 à Chicago et à Baltimore, ainsi qu'en 1992 à Los Angeles.

Le Président Trump a précédemment évoqué la possibilité d'appliquer la loi sur les soulèvements pour réprimer les émeutes actuelles par l'armée. Le chef du Pentagone, Mark Esper, a déclaré ce mercredi 3 juin, lors d'une conférence de presse, qu'il ne soutenait pas cette idée.

Manifestations et émeutes aux États-Unis

Plusieurs personnes, dont des membres des forces de l'ordre, sont mortes et des dizaines d'autres ont été blessées lors des manifestations et émeutes qui ont eu lieu dans de nombreuses villes des États-Unis après la mort d’un Afro-Américain, George Floyd, lors d’une interpellation musclée à Minneapolis le 25 mai.

Des vidéos postées sur Internet montrent un agent de police en train de menotter M.Floyd, avant de l’écraser au sol et de lui mettre un genou sur le cou, alors que l’interpellé dit à plusieurs reprises qu'il ne peut pas respirer. L’homme est décédé en soins intensifs.

Dossier:
Manifestations aux USA après la mort de George Floyd, l'homme noir étouffé par un policier (108)

Lire aussi:

Pour Macron, «le pic de la seconde vague est passé», une «nouvelle étape» s'annonce
L'ancien international de rugby Christophe Dominici retrouvé mort dans les Hauts-de-Seine
Bill Gates prédit l'apparition d'une nouvelle pandémie
Un policier fait un croche-pied à un migrant lors de l'évacuation place de la République – vidéo
Tags:
Kayleigh McEnany, armée, États-Unis, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook