International
URL courte
Par
710120
S'abonner

L’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis auraient de nouveau tenté de déstabiliser le Qatar ces derniers jours via Twitter. Cela fait maintenant trois ans que ces pays, accompagnés de Bahreïn et de l’Égypte, essayent de faire plier Doha, mais ce dernier, au contraire, semble plus fort que jamais. Explications dans ce Désalliances en bref.

Trois ans de crise pour quel résultat? Le 5 juin 2017, le Qatar se retrouvait isolé par ses voisins (Arabie saoudite, Émirats arabes unis, Bahreïn et Égypte), mécontents que ce petit, mais riche émirat joue sa propre carte dans la région. En effet, Doha soutient les Frères musulmans et ne considère pas l’Iran comme l’ennemi à abattre. Trois ans plus tard, rien ne semble avoir changé, comme l’illustre une nouvelle campagne de déstabilisation de l’émirat sur les réseaux sociaux. Retour et bilan de cette période ce conflit dans ce nouveau Désalliances en bref.

 

Lire aussi:

Ces bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids, selon une nutritionniste
La Chine assure qu'une pneumonie inconnue «beaucoup» plus mortelle que le Covid-19 se propage au Kazakhstan
Un garçon de 14 ans incarcéré pour le viol d’une quadragénaire à Dunkerque
Dupond-Moretti «est exécrable»: les juges vent debout contre le nouveau Garde des Sceaux
Tags:
ingérence, Émirats Arabes Unis, Arabie Saoudite, Qatar
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook