International
URL courte
14341
S'abonner

Le nombre de soldats américains déployés en Allemagne verra une réduction de presque 10.000 hommes suite à un ordre de Donald Trump, a rapporté ce vendredi 5 juin le Wall Street Journal qui se réfère aux responsables américains.

Donald Trump a ordonné au Pentagone de réduire la taille du contingent américain en Allemagne avant le mois de septembre, fait savoir ce vendredi 5 juin le Wall Street Journal qui se réfère aux responsables américains.

D’après le quotidien, le Président des États-Unis demande que 9.500 soldats américains, sur les 34.500 actuellement déployés, quittent le territoire allemand. Par cette démarche, Trump réduira le contingent à 25.000 hommes. Les responsables précisent que l’ordre a été signé par Robert O’Brien, conseiller à la sécurité nationale de la Maison-Blanche.

Soldats américains en Syrie (archive photo)
© AP Photo / U.S. Army photo by Spc. Zoe Garbarino

Un responsable proche du dossier a précisé que cette possibilité était à l’étude depuis septembre 2019.

En outre, il a été ajouté que certains de ces militaires seraient redéployés en Pologne et dans d'autres pays européens alliés, alors que d'autres seraient rapatriés.

Le contingent américain maximal autorisé actuellement en Allemagne est de 52.000 soldats.

Une discussion récente entre Trump et Merkel

Récemment, la chancelière allemande et le Président américain avaient eu des débats enflammés sur le Nord Stream 2 ainsi que sur l’Otan et les relations avec la Chine, selon Politico qui s’est référé à un haut responsable de l’administration Trump qui a voulu garder l’anonymat.

La mise en place de nouvelles sanctions par les États-Unis à l’encontre du gazoduc a déjà été critiquée par l’Allemagne, pour laquelle il s’agit d’un projet économique qui doit être exempt de tout embargo extraterritorial.

Lire aussi:

Ces pays considérés par Vladimir Poutine comme les futures superpuissances mondiales
«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Une enseignante estime que Samuel Paty a «provoqué» l’acte terroriste
La nouvelle carte du couvre-feu en France publiée par les autorités
Tags:
Donald Trump, Allemagne, contingent militaire, militaires, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook