International
URL courte
241580
S'abonner

L’OMS est revenue sur ses recommandations concernant le port du masque: jugé nécessaire uniquement pour les malades du Covid-19 auparavant, il est désormais recommandé au grand public dans les lieux très fréquentés. La position de l’organisation a été donnée par Tedros Adhanom Ghebreyesus lors d’une conférence de presse le 5 juin.

L'Organisation mondiale de la santé reconsidère sa position sur les masques médicaux. Alors qu’auparavant, l'autorité sanitaire se montrait réticente au port du masque par les personnes non-contaminées, désormais elle le recommande à tous si maintenir la distanciation physique est difficile, selon le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus. 

«Compte tenu de l'évolution des données, l'OMS conseille aux gouvernements d'encourager le grand public à porter des masques lorsque la transmission est généralisée et la distanciation physique difficile, par exemple dans les transports publics, dans les magasins ou dans d'autres milieux fermés ou très fréquentés», a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse vendredi 5 juin.

Les personnes âgées et le personnel soignant

Il a par ailleurs rappelé que lorsque la distanciation physique n'était pas possible, le masque était nécessaire pour les personnes vulnérables: âgées de plus de 60 ans ou souffrant de pathologies préexistantes. 

Qui plus est, dorénavant l'OMS conseille à tout le personnel soignant de porter un masque chirurgical, indépendamment du fait qu’il s’occupe ou non de patients atteints de Covid-19. L'organisation a également souligné que, pour qu'un masque puisse protéger du virus, il doit comporter au moins trois couches de tissu.

Lire aussi:

Ces bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids, selon une nutritionniste
La diplomatie russe ironise sur les propos de Trump concernant ses nouveaux missiles
Deux ex-agents secrets français condamnés à 8 et 12 ans de prison pour trahison
Tags:
Tedros Adhanom Ghebreyesus, masques, OMS
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook