International
URL courte
24308
S'abonner

Le porte-avions américain USS Gerald R. Ford a subi plusieurs pannes et dysfonctionnements lors d’essais en mer qui ont duré plusieurs mois. Livré en 2017, sa mise en service devait commencer cette année, mais devra être retardée en raison de son renvoi pour réparations.

Dimanche 7 juin, l’USS Gerald R. Ford (nommé d’après un ancien Président des États-Unis) est rentré de sa période d’essai avec des résultats mitigés, rapporte le site USNI News. Ce porte-avions a montré plusieurs défaillances, notamment au niveau de son système électromagnétique de lancement (EMALS), ce qui a empêché les avions de décoller pendant cinq jours.

«La cause première de la panne initiale est toujours en cours d'examen pour déterminer les facteurs de causalité. La panne est apparue dans le système de traitement d'énergie lors d'une réinitialisation manuelle du système avant les opérations de vol», a déclaré lundi à USNI News le porte-parole de la Marine américaine, Danny Hernandez.

La panne n’a pas affecté la sécurité des pilotes et de l’équipage, précise le site. Le navire était en plein milieu de sa période d’essai, prévue pour durer 18 mois, mais a dû repartir au chantier naval pour réparations. Son déploiement final est désormais prévu pour 2023 ou 2024.

«La réponse du navire à ces défis que pose l’EMALS souligne notre capacité à identifier et à corriger rapidement les problèmes affectant les opérations de vol», a commenté le contre-amiral Craig Clapperton, ajoutant que «l'apprentissage et l'amélioration qui résultent de la poussée des systèmes rendront l'équipe de l'escadre navale et aérienne meilleure et plus efficace dans les événements futurs».

Un montant record pour un porte-avions

L’USS Gerald R.Ford, censé représenter la nouvelle génération des porte-avions de la Navy, a vu son coût lourdement augmenter au fil de sa conception. Équipé de technologies ultramodernes, il devait être opérationnel dès 2016, mais a été livré avec six mois de retard.

Depuis sa mise à flot en 2017, de nombreux dysfonctionnements ont été constatés, menant à une augmentation de 22% de sa facture initiale. Le navire aura coûté quelque 12,8 milliards de dollars, un record, auquel il faut ajouter 4,7 milliards en coûts en recherche et développement. Le Pentagone prévoit le déploiement de 10 à 12 autres navires de la même catégorie.

Lire aussi:

Une rixe entre militaires et policiers se termine par deux blessés et trois gardes à vue
Des policiers visent la foule lors d’un contrôle de masque qui dégénère à Paris - vidéo
Assassinat du général Soleimani: Téhéran dévoile ceux qui seront ciblés par vengeance
Une rivière en crue emporte un camion dans le Gard – vidéo
Tags:
Pentagone, réparations, US Navy, coûts, mise à l'eau, panne, porte-avions
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook