International
URL courte
208331
S'abonner

Une explosion a été entendue le 16 juin au matin et de la fumée a été remarquée dans une ville frontalière de Kaesong. Selon le ministère de l'Unification, la Corée du Nord a détruit le bureau de liaison avec le Sud.

La Corée du Nord a détruit ce 16 juin le bureau de liaison avec le Sud à Kaesong, une ville située près de la frontière, a annoncé le ministère de l'Unification à Séoul.

Comme l'a annoncé l'agence Yonhap, une explosion avait été entendue le 16 juin au matin et de la fumée avait été remarquée s'élevant d'un complexe industriel conjoint qui abrite ce bureau de liaison transfrontalier.

​«La Corée du Nord a fait exploser le bureau de liaison de Kaesong à 14H49» (06H49 GMT), a annoncé le porte-parole du ministère en charge des relations entre les deux Corées dans un communiqué d'une ligne envoyé à la presse.

​​Montée des tensions 

Cette destruction survient après des menaces proférées ce week-end par Kim Yo Jong, la soeur du leader nord-coréen Kim Jong Un.

«Dans peu de temps, l'inutile bureau de liaison entre le Nord et le Sud sera complètement détruit au cours d'une scène tragique», avait-elle mis en garde.

Et le 9 juin, Pyongyang avait finalement annoncé «couper complètement la liaison entre les autorités du Nord et du Sud», y compris les canaux de communication entre les forces armées et les hauts dirigeants de deux pays, avait relaté l’agence centrale de presse nord-coréenne.

Un représentant de la Défense sud-coréenne a par la suite confirmé que le Nord avait cessé de répondre aux appels opérés par le biais du canal de communication militaire.

Lire aussi:

Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 en France chute de plus de moitié en une journée
«Collabos!»: la présidente de l’UNEF huée à Paris lors de l’hommage à Samuel Paty - vidéo
Scènes surréalistes de collégiens condamnant le comportement du professeur décapité devant leur école de Conflans
Tags:
fumée, explosion, Kaesong, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook