International
URL courte
291136
S'abonner

Vladimir Poutine, a démenti être en conflit avec l’Ukraine, soulignant qu’il existait une divergence de vues avec les autorités ukrainiennes actuelles, mais que le peuple ukrainien «restera pendant des siècles» un peuple frère. Il s’exprimait sur le rattachement de la Crimée au cours d’une interview sur la chaîne Rossiya 1.

La Crimée a toujours été russe, estime Vladimir Poutine qui a déclaré dans une interview sur la chaîne Rossiya 1 que les habitants de la péninsule avaient pris la décision de la réunification, et qu’il fallait l’accepter, mais que la Russie n'était pas en conflit avec l'Ukraine.

«Premièrement, la Crimée a toujours été nôtre, même sur le plan juridique. Deuxièmement, nous ne l'avons pas "acquis": le peuple habitant en Crimée a décidé de se réunir à la Russie. C'est le plus haut degré de démocratie, je le rappelle à tous les observateurs intéressés. Et si c'est le cas, il faut simplement accepter et traiter cette décision des gens avec respect», a expliqué le dirigeant russe à qui il était demandé si un conflit de cette ampleur valait la peine que la Russie «acquière» la Crimée tout en «perdant» l'Ukraine.

Poutine estime qu’il y a une divergence de vues avec les autorités ukrainiennes actuelles, mais le peuple ukrainien restera un frère pendant des siècles.

«Nous ne nous sommes pas disputés avec l'Ukraine, nous avons des opinions divergentes avec ceux qui sont aujourd'hui au pouvoir en Ukraine. Et l'Ukraine, le peuple ukrainien qui a toujours été un peuple frère, il restera pendant des siècles», a conclu le Président.

Le rattachement de la Crimée à la Russie

En mars 2014, le Président Poutine a signé le décret qui rattachait la péninsule, ainsi que la ville de Sébastopol, à la Fédération de Russie. Cette décision faisait suite à un référendum lors duquel plus de 96% des habitants de la région s'étaient prononcés en faveur de la réunification avec la Russie.

Kiev et ses alliés occidentaux ne reconnaissent pas les résultats du plébiscite et considèrent la Crimée comme une partie du territoire ukrainien occupée par Moscou.

Lire aussi:

Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Des outils d’espionnage télécoms israéliens ont été détectés dans ces quatre pays européens
L’humoriste de France Inter Guillaume Meurice s’en prend aux commerçants frappés par le confinement
Tags:
politique, Crimée, Russie, Ukraine, Vladimir Poutine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook