International
URL courte
2513423
S'abonner

Aux États-Unis, des protestataires ont installé une guillotine devant la maison du fondateur d’Amazon suite au licenciement d’un employé qui avait organisé une grève pour protester contre le manque d'équipements de protection individuelle contre le coronavirus.

Plusieurs personnes ont installé une guillotine devant une maison à Washington où résiderait Jeff Bezos, PDG d’Amazon, rapporte le site Fox News.

«Soutenez nos communautés pauvres, mais pas nos hommes riches», demande une pancarte placée devant la guillotine.

Selon les manifestants, Amazon travaille directement avec la police et suscite des craintes racistes au nom du profit.

Une vidéo montre une protestataire, le visage couvert, lancer dans un mégaphone: «Quand ils sont menacés, et que nous n’avons pas de voix, les couteaux sortent».

D’après le Guardian, l'entreprise de Jeff Bezos est notamment accusée d'avoir licencié un employé, Chris Smalls, qui avait organisé une grève dans l'un des entrepôts de la société dans l'État de New York pour protester contre le manque d'équipements de protection individuelle contre le Covid-19.
Le fondateur d’Amazon fait partie des personnes les plus riches du monde avec une fortune nette estimée à environ 160,8 milliards de dollars, selon Forbes.

Vague de manifestations aux États-Unis

Depuis fin mai, des protestations de masse sont organisées dans plusieurs grandes villes américaines depuis la mort de George Floyd à la suite d'une arrestation musclée. Les mobilisations sont souvent accompagnées d'émeutes et d'affrontements avec la police.

Lire aussi:

Historique: le PSG se qualifie pour les demi-finales de la Ligue des champions pour la 1ère fois depuis 1995 - vidéos
Trump explique ce qu’il considère comme «le plus gros problème dans le monde», la Russie impliquée
«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Macron a appelé Poutine pour discuter du vaccin russe contre le Covid-19 et de la Biélorussie
Tags:
Jeff Bezos, guillotine, manifestation, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook