International
URL courte
113115
S'abonner

Le candidat à la présidence américaine Joe Biden a déclaré que le racisme systémique détruisait la société américaine depuis plus de 200 ans et que les États-Unis n’avaient jamais respecté leur principe fondateur selon lequel tous les hommes sont créés égaux.

Le racisme systémique existe aux États-Unis depuis plus de 200 ans et continue d'avoir un effet destructeur sur la société américaine, a déclaré Joe Biden, candidat à la présidence américaine, dans son message publié sur Twitter à l’occasion du Jour de l’Indépendance, le 4 juillet.

Selon lui, les États-Unis n'ont jamais respecté leur principe fondateur selon lequel tous les hommes sont créés égaux. Cependant, l'idée a survécu à «plus de 200 ans de racisme systémique» dans le pays.

«L'histoire américaine n'est pas un conte de fées. La bataille pour l'âme de cette nation est un push-and-pull constant depuis plus de 240 ans. Mais c'est une bataille que nous pouvons et allons gagner. Ensemble», a indiqué M.Biden.

Question du racisme et meurtre de George Floyd

La question du racisme systémique dans l'application des lois américaines a été mise sur le devant de la scène après la mort d’un Afro-Américain, George Floyd, à Minneapolis, dans le Minnesota. Pendant son interpellation, un policier a longtemps maintenu son genou sur le cou de l’homme. Floyd est décédé plus tard à l’hôpital.

Des manifestations contre la discrimination raciale et les violences policières ont éclaté aux États-Unis et dans de nombreux autres pays, notamment au Royaume-Uni, en Allemagne, au Canada et en France, au lendemain de ce décès tragique.

Tous les officiers impliqués dans l'incident mortel ont été licenciés et font maintenant face à des accusations criminelles. Le policier qui a procédé à cette interpellation musclée, Derek Chauvin, est accusé de meurtre.

Lire aussi:

Joe Biden se fracture le pied en jouant avec son chien - images
Un Français assassiné au Mexique pour ses grands crus
La Haute autorité de santé recommande un groupe prioritaire à vacciner
Deux doigts d’honneur d’un policier français capturés par Google Maps - images
Tags:
Joe Biden, racisme, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook