International
URL courte
5212
S'abonner

Sur fond de crise du coronavirus, les djihadistes de Daech* essayent de réanimer leur organisation en Irak comme en Syrie, constate le secrétaire général de l’Onu.

Les djihadistes de Daech* n’abandonnent pas leurs tentatives de faire renaître leur organisation sur les territories syriens et irakiens, a déclaré le secrétaire général de l’Onu Antonio Guterres.

Selon lui, dans le contexte de la pandémie de Covid-19, Daech*, al-Qaïda* et leurs branches régionales, ainsi que des néonazis, des suprémacistes blancs et d’autres radicaux cherchent à exploiter les différends, les conflits locaux et le mécontentement des populations pour atteindre leurs objectifs.

«Daech* tente toujours de ressusciter en Irak et en République arabe syrienne. Des milliers de terroristes étrangers prennent part aux combats dans cette zone et cherchent à s’immiscer dans les conflits d’autres régions», assure Antonio Guterres.

Poursuivre la lutte

Il appelle les pays à investir dans la lutte antiterroriste aux niveaux national, régional et international, notamment pour aider les pays qui en ont le plus besoin.

«Comme dans tous les autres domaines de notre mission, notre travail doit être évalué en fonction de la différence que nous faisons dans la vie des gens», souligne M.Guterres qui rappelle qu’une lutte anti-terroriste efficace ne peut se faire au détriment des valeurs communes aux Nations unies.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Voici pourquoi il vaut mieux poser votre smartphone l'écran vers le bas
Macron aurait été «furieux» contre Sarkozy pour une affaire de rachat de médias par Bolloré
Le Covid-19 est une «répétition de guerre biologique», selon un docteur émérite russe
La vidéo d'un camion fou ayant foncé sur la terrasse d’un restaurant en Gironde
Tags:
Antonio Guterres, Irak, ONU, Syrie, Covid-19, Daech
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook