International
URL courte
191393
S'abonner

Commentant les propos de Mike Pompeo, qui a déclaré ce mercredi 15 juillet que le projet Nord Stream 2 tombait sous le coup de la «loi pour contrer les adversaires de l'Amérique au moyen de sanctions» (CAATSA), l'opérateur du gazoduc a estimé qu’une telle politique négligeait les intérêts des ménages et de l'industrie européens.

La société Nord Stream 2 AG, opérateur du gazoduc éponyme, a indiqué à Sputnik qu’elle était au courant des nouvelles recommandations concernant la loi CAATSA annoncées ce mercredi 15 juillet par le secrétaire d'État américain Mike Pompeo.

«Les entreprises énergétiques d’Autriche, d’Allemagne, de France et des Pays-Bas se sont engagées à investir près d'un milliard d'euros dans le projet, et plus de 1.000 entreprises de 25 pays se sont pleinement engagées à l'achever. Les efforts qui entravent cet important travail reflètent un mépris manifeste pour les intérêts des ménages et des industries européens, qui paieront des milliards de plus pour le gaz si le pipeline n'est pas construit», a déclaré l'opérateur.

Les menaces de Mike Pompeo

Le département d'État américain a publié ce mercredi 15 juillet des recommandations en vertu de la loi CAATSA en y incluant le gazoduc Nord Stream 2 et la deuxième ligne du Turkish Stream 2. Mike Pompeo a qualifié cette mesure de «signal clair pour les entreprises participant aux projets». «Sortez immédiatement [des projets, ndlr] ou il y aura des conséquences», a ajouté le secrétaire d'État.

À son tour, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a dénoncé le fait que Washington avait recours à «des pressions politiques pour une concurrence déloyale» ce qui selon elle, témoigne de «la faiblesse du système américain».

Lire aussi:

«Une catastrophe pour la France»: un chef des urgences évoque un possible reconfinement
La police marocaine attaquée en tentant d’arrêter un trafiquant présumé, 20 kg d’or saisis - photos
Un couple de sexagénaires agresse une caissière qui leur demande de porter un masque dans les Vosges
«Menace pour l’économie américaine»: la Fed est-elle prise au piège de l’inflation?
Tags:
pipeline, Nord Stream 2 AG, Nord Stream 2
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook