International
URL courte
Par
2511010
S'abonner

L’Iran et la Chine chercheraient à concrétiser un nouveau «deal du siècle». En contrepartie de pétrole à faible coût, Pékin investirait 400 milliards de dollars sur 25 ans dans l’économie iranienne. Mais un tel accord est-il réalisable? Et a-t-il comme objectif non avoué de nuire aux États-Unis? Réponses dans ce Désalliances en bref.

Un deal à 400 milliards et un nouveau pied de nez à l’ennemi commun américain? Selon des informations qui ont fuité ces derniers jours, Téhéran et Pékin négocieraient un accord stratégique colossal. Sur une période de 25 ans, la Chine pourrait investir la somme vertigineuse de 400 milliards de dollars: 280 milliards à destination des industries pétrolières et gazières et 120 milliards pour les transports et la technologie. En contrepartie, l’Iran lui vendrait ses barils de pétrole à bas prix.

La signature de l’accord est prévue en 2021, mais les incertitudes s’amoncellent: un tel projet ne serait-il pas hors de portée, même pour la puissance chinoise? Les conservateurs iraniens accepteront-ils un tel accord? Le flou laisse de surcroît libre cours aux fantasmes: ainsi certains observateurs sont-ils allés jusqu’à imaginer qu’il ciblait les États-Unis…

Dans ce nouvel épisode de Désalliances en bref, Sputnik expose les doutes et détruit les intox autour de ce «deal du siècle» entre l’Iran et la Chine.

 

Lire aussi:

Deux explosions retentissent près du port de Beyrouth - vidéos
Voici pourquoi il vaut mieux poser votre smartphone l'écran vers le bas
Trump désigne «la plus grande erreur» de l’Histoire des États-Unis
Tags:
accord iranien, Donald Trump, États-Unis, Chine, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook