International
URL courte
5126137
S'abonner

Le philosophe et écrivain français a annoncé sur Twitter que le reportage qu’il avait effectué lors de son court voyage en Libye sera publié le 30 juillet dans Paris Match. Il y évoquera notamment les tirs sur son convoi effectués par une «horde d’antisémites».

«Pas le choix devant pareille marée de saloperie», a tweeté Bernard-Henri Lévy trois jours après sa visite controversée en Libye. L’écrivain a précisé que le reportage qu’il a effectué à Misrata, située à 200 kilomètres de la capitale Tripoli, paraîtra le 30 juillet dans Paris Match.

Dans cette publication, il évoquera son sentiment de «honte pour la horde d’antisémites» qui ont fait feu sur son convoi lors de son arrivée dans la ville de Tarhounah. Dans une précédente publication sur son compte Twitter, il affirmait s’y être rendu pour enquêter sur un charnier qu’il impute aux forces pro-Haftar.

Des insultes telles que «chien juif» ont pu être entendues lors du passage du convoi. Pour rappel, BHL est persona non grata pour une partie de la population libyenne à cause du rôle qu’il a joué en 2011 en faveur d’une coalition internationale contre Mouammar Kadhafi.

«J’ai fait, jusqu’au bout, mon travail d’écrivain», poursuit-il. Sur place, il a déclaré à une chaîne libyenne pro-GNA (gouvernement d’union nationale, reconnu par l’Onu), qu’il venait «en tant que journaliste» pour un reportage destiné au quotidien financier américain Wall Street Journal.

Une visite écourtée

Vu l’accueil peu chaleureux qui lui a été fait, Bernard-Henri-Lévy n’est resté «qu’une dizaine d’heures» sur le territoire libyen, affirme le magazine Jeune Afrique. Il était censé y rencontrer Fathi Bashagha, le ministre de l’Intérieur du GNA. Mais le bureau de Fayez al-Sarraj, le leader du GNA, a ensuite nié «tout lien» avec sa présence et a même annoncé l’ouverture d’une enquête contre les personnes qui ont organisé sa venue.

BHL est au final reparti en France le soir même de son arrivée depuis l’aéroport de Misrata, alors que sa visite devait durer deux jours, a indiqué le média.

Lire aussi:

Fraude sociale: les milliards perdus de la Sécu
«Le port du masque ne sert absolument à rien», lance une conseillère municipale à Nice, causant une polémique
Covid-19 en Île-de-France: «On assiste à une inversion de l'épidémie»
Tags:
controverse, visite, convoi, reportage, crise libyenne, Libye, Bernard-Henri Lévy
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook