International
URL courte
Puissantes explosions au port maritime de Beyrouth (104)
276027
S'abonner

Donald Trump a transmis la «sympathie» des États-Unis au Liban et répété que son pays se «tenait prêt» à apporter son aide après les explosions meurtrières qui ont secoué Beyrouth.

Donald Trump a estimé mardi que les explosions meurtrières à Beyrouth «ressemblaient à un terrible attentat» et que des experts militaires lui avaient parlé d’une «bombe».

«J’ai rencontré nos généraux et il semble que que ce n’était pas un accident industriel. Il semble, selon eux, que c’était un attentat, c’était une bombe», a-t-il déclaré à la presse lors de sa conférence de presse quotidienne sur le nouveau coronavirus.

Au début de celle-ci, il a transmis la «sympathie» des États-Unis au Liban et répété que son pays se «tenait prêt» à apporter son aide, indique l'AFP.

73 morts et 3.700 blessés

Environ 2.750 tonnes de nitrate d’ammonium étaient stockées dans l’entrepôt du port de Beyrouth qui a explosé mardi, faisant au moins 73 morts et 3.700 blessés, selon le Premier ministre libanais Hassan Diab.

Une première explosion, survenue en fin de journée à Beyrouth, puis une autre très puissante qui a provoqué un gigantesque champignon dans le ciel ont fait trembler les immeubles et brisé les vitres à des kilomètres à la ronde. Le souffle a été ressenti jusqu'à l'île de Chypre, située à environ 200 km de là.

Dossier:
Puissantes explosions au port maritime de Beyrouth (104)

Lire aussi:

«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Alexeï Navalny interpellé à son retour en Russie
Un mort et plusieurs blessés après une fusillade dans l’Arizona
Tags:
attentat, explosion, Liban, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook