International
URL courte
Tensions en Biélorussie à l’issue de la présidentielle 2020 (91)
111116
S'abonner

Alors que la nuit précédente, en Biélorussie, après la publication des sondages à la sortie des urnes suite à la présidentielle, a été marquée par des tensions. Ce soir, le 10 août, les forces de l’ordre se rassemblent dans le centre de Minsk afin d’empêcher de possibles nouvelles émeutes, selon le correspondant de Sputnik sur place.

La police et les forces anti-émeutes se réunissent dans le centre de la capitale de la Biélorussie en masse, près du monument sur la place de la Victoire, selon le correspondant de Sputnik.

Les forces de l’ordre vérifient scrupuleusement les papiers des journalistes, selon lui.

Les CRS demandent aux passants et curieux de ne pas rester à côté du monument sur la place et de partir.

L’élection présidentielle se poursuit avec des manifestations

Des tensions en Biélorussie ont éclaté dans la nuit du 9 au 10 août suite à la publication des sondages à la sortie des urnes qui accordaient une victoire écrasante à Alexandre Loukachenko. Les manifestations se sont déroulées à plusieurs endroits dans la capitale, Minsk, ainsi, entre autres, qu'à Brest, Kobryn, Pinsk, Baranovitchi, Gomel et Grodno.

Selon des correspondants de Sputnik à Minsk, des personnes ont tenté vers minuit d'ériger des barricades avec des poubelles. Les forces de l'ordre ont utilisé des grenades assourdissantes et des canons à eau pour les disperser.

Nouveaux messages
  • 01:33

    Les blessés dans les manifestations à Minsk transportés à l’hôpital

  • 01:19

    Une cartouche de gaz lacrymogène lancée sur un balcon d'un immeuble

    Les médias biélorusses publient une vidéo filmée près de la station de métro Pouchkinskaya à Minsk montrant une cartouche de gaz lacrymogène terminée sur un balcon d'un immeuble.

  • 00:48

    Les barricades à Minsk

    Des barricades apparaissent aux abords du magasin Riga et de la rue Pritytskogo à Minsk. Les manifestants utilisent des poubelles, des sections de clôtures et des barrières routières pour les ériger.

  • 00:47

    Tirs de mortiers d'artifice sur les forces de l'ordre, barricades, grenades assourdissantes: les images filmées ce soir devant le centre commercial Riga à Minsk

  • 00:28

    À la station de métro Sportivnaya à Minsk, où les affrontements se poursuivent, les manifestants continuent à arriver. Certains portent des équipements de protection, relate le correspondant de Sputnik.

  • 00:11

    Les véhicules des forces de l'ordre se rendent au cinéma Avrora

    Les policiers ne tirent que lorsque les manifestants s'approchent d’eux. Des ambulances continuent d'arriver dans l'avenue Pouchkinskaya et dans la rue Pritytskogo.

  • 23:26

    À Minsk, des manifestants jettent des cocktails Molotov sur les forces de l'ordre dans la rue qui mène à la place Pouchkinskaya d'où les CRS avaient repoussé les manifestants auparavant.

  • 23:14

    À l'aide de grenades assourdissantes et de gaz lacrymogène, les forces de l'ordre ont réussi à repousser les manifestants du magasin Riga vers les cours des immeubles.

  • 23:07

    Des véhicules des forces de sécurité sont sur les lieux des affrontements avec les manifestants sur la place Pouchkinskaya à Minsk, relate le correspondant de Sputnik.

  • 22:50

    Premier mort lors des manifestations à Minsk

    Протестующий с фаером у станции метро Пушкинская, 10 августа 2020

    Premier mort lors des manifestations à Minsk

    Quand un manifestant a voulu lancer un engin explosif contre les forces de l'ordre sur l'avenue Pritytskogo à Minsk, ce dernier a détoné dans sa main. Il est mort des suites de ses blessures, a informé le ministère biélorusse de l’Intérieur.
    En savoir plus
  • 22:44

    Des explosions et des coups de feu dans la capitale

    Près du magasin Riga où les manifestants ont organisé des barricades, des explosions et des coups de feu ont été entendus, informe le correspondant de Sputnik. Il relate que les CRS utilisent leurs matraques.

    Протестующие забросили файер в троллейбус, Минск, 10 августа 2020

    Plusieurs explosions entendues à Minsk

    Au moins cinq explosions ont été entendues à Minsk, où les émeutes reprennent. Il pourrait s’agir du bruit des grenades assourdissantes employées par les forces de l’ordre, précise notre correspondant sur place.
    En savoir plus
  • 22:29

    Les manifestants ont érigé des barricades de poubelles près du magasin Riga, à Minsk

    Il y a beaucoup de manifestants, la police a commencé à les repousser dans les cours d’immeubles.

    Протестующие на проспекте Пушкина, Минск, 10 августа 2020
    © Sputnik . Victor Tolotchko
  • 22:18

    La police a bloqué plusieurs rues de Minsk pour empêcher la circulation des véhicules dans le centre de la capitale biélorusse, rapporte le correspondant.

  • 22:16

    Les tensions à Minsk

    Les affrontements entre manifestants et forces de l'ordre se poursuivent dans la capitale près de la place Pouchkine où les forces antiémeute ont complètement délogé les sympathisants de l’opposition biélorusse du centre de Minsk. La police a recours à des grenades assourdissantes.

    Manifestation à Minsk, 10 août 2020
    © Sputnik . Victor Tolotchko
  • 22:06

    Les interpellations continuent dans la capitale biélorusse

    Le correspondant de Sputnik à Minsk indique que les interpellations se poursuivent partout dans la capitale et partage une vidéo d’une arrestation filmée sur l’avenue Nesavisimosti. Un homme poursuivi par les forces de l’ordre est immobilisé et interpellé.

  • 22:03

    Tout contact perdu depuis plusieurs heures avec un photographe de Sputnik à Minsk

    Manifestation à Minsk, 9 août 2020

    Tout contact perdu depuis plusieurs heures avec un photographe de Sputnik à Minsk

    Tandis que plusieurs journalistes russes ont été interpellés en Biélorussie, tout contact a été perdu avec le photographe de Sputnik Ilia Pitalev travaillant à Minsk. Il ne donne plus de nouvelles depuis plus de cinq heures. Tout cela se produit alors que des émeutes se déroulent dans le pays.
    En savoir plus
  • 21:54

    À Minsk et à Brest, les forces de l'ordre tirent des balles en caoutchouc contre les manifestants

  • 21:53

    Les manifestants délogés du centre de Minsk, des affrontements se poursuivent

    Émeutes du 9 août à Minsk

    Les manifestants délogés du centre de Minsk, des affrontements se poursuivent

    Alors que des affrontements entre les forces de l’ordre et les manifestants se poursuivent, les protestataires ont été délogés du centre-ville, selon notre correspondant à Minsk. Dans d’autres villes du pays, des manifestations se tiennent également.
    En savoir plus
  • 21:52

    Les CRS utilisent la force contre les manifestants dans la ville de Mozyr, rapporte le correspondant de Sputnik sur place.

    Il précise que les forces de l'ordre «poursuivent et frappent les gens sans toujours savoir qui est devant eux: un manifestant ou simplement un passant».

  • 21:08

    La police à Minsk utilise des grenades et des balles en caoutchouc

    La police de Minsk a repoussé plusieurs centaines de partisans de l'opposition de l'avenue Pobediteley en utilisant des grenades et des balles en caoutchouc, fait savoir le correspondant de Sputnik. Certains manifestants se sont déplacés vers la vieille ville où ils tentent de se cacher dans les bars et cafés.

    Manifestation à Minsk, 10 août 2020
    © Sputnik . Victor Tolotchko
  • 20:55

    Des affrontements à Brest

    Les manifestants se sont dirigés dans les environs de la rue Matcherov et du boulevard des Cosmonautes. Les CRS s'y sont également déplacés. Il y a des explosions, des grenades assourdissantes, des manifestants lancent des bouteilles et des poubelles. Les manifestants avancent sur les CRS qui ont formé une chaîne et levé leurs boucliers.

    Un homme s'est agenouillé et a demandé aux CRS de partir. Les manifestants crient «La police est avec le peuple». Il y a des tirs qui ressemblent d'après le bruit à des feux d'artifice, relate le correspondant de Sputnik.

    Les gens sont de plus en plus nombreux, l'avenue est complètement bouclée du côté de la rue Lénine jusqu'au pont Kobrinskogo. Il y aurait environ 50 CRS et près de 2.000 manifestants.

  • 20:44

    Plusieurs centaines de personnes participent à une manifestation à Varsovie contre les résultats de la présidentielle biélorusse.

  • 20:30

    Du gaz lacrymogène utilisé par la police

    Les forces de l'ordre ont utilisé du gaz lacrymogène contre les manifestants qui se trouvaient sur la rue Kalvariyskaya à Minsk, près du centre commercial Korona, indique le correspondant de Sputnik sur place.

    «Il pique les yeux et la gorge», partagent les témoins.

  • 20:21

    Fuyant la police, un manifestant saute dans la rivière

    Un manifestant a sauté dans la rivière Svislotch, à Minsk, fuyant une patrouille de police, et a traversé la rivière. Alors qu'il nageait, le service de secours nautique l'a observé. Les policiers ne l'ont pas poursuivi.

  • 20:12

    Les CRS repoussent les manifestants à Minsk

    Les forces de l'ordre de Minsk ont commencé à repousser les partisans de l'opposition du quai de la rivière Svislotch, près du monument sur la place de la Victoire, relate le correspondant de Sputnik.

    Sur le quai se trouvaient plusieurs dizaines de partisans de l'opposition qui, à l'appel de leurs dirigeants, s'apprêtaient à gagner le monument, mais ont été empêchés par les CRS. Certains manifestants ont été interpellés.

  • 20:02

    Prague rejette en bloc les accusations de Loukachenko

    Ni la République tchèque, ni ses structures prises séparément n’ont de lien avec l’organisation des émeutes en Biélorussie qui ont eu lieu après la tenue de l’élection présidentielle, a annoncé lundi le chef de la diplomatie de ce pays, Tomas Petricek répondant ainsi aux accusations formulées par le dirigeant biélorusse.

    Émeutes à Minsk

    La Tchéquie derrière les manifestations en Biélorussie? Prague rejette en bloc les accusations de Loukachenko

    Confirmant que Prague soutenait la société civile en Biélorussie, le chef de la diplomatie tchèque a démenti les accusations formulées par Alexandre Loukachenko selon lesquelles son pays serait derrière les émeutes dans des villes biélorusses.
    En savoir plus
  • 20:00

    Le journaliste de RT détenu à Minsk a été libéré

    Konstantin Pridybaylo, journaliste de RT, a expliqué à son confrère de Sputnik comment l'arrestation a eu lieu. Selon lui, il allait voir ce qui se passait aujourd'hui sur la place de la Victoire près du monument où se sont déroulés les accrochages les plus importants avec les forces de l'ordre la veille.


    Il lui a été demandé ses papiers. Le journaliste a montré sa carte d'identité et son accréditation. Les forces de l’ordre ont répondu qu'il ne pouvait pas continuer dans cette direction. À sa demande de savoir où il pouvait alors se diriger, les agents lui ont répondu qu’ils allaient lui montrer et l’ont interpellé.

  • 19:42

    Grenades assourdissantes utilisées à Minsk

    Un groupe de manifestants dans le quartier de Syerabranka, près de la gare Vostochnyi, a été dispersé par des grenades assourdissantes. Un autre groupe se déplace maintenant sur l'avenue Dzerzhinski en direction du centre-ville.

  • 19:26

    À Kiev, la police arrête les manifestants qui ont essayé de jeter des œufs sur l'ambassade de Biélorussie

  • 19:14

    Les premières interpellations à Brest

    Selon le correspondant de Sputnik sur place, les CRS se trouvent à l'intersection de l'avenue Macherov et de la rue Sovietskaya. Ils interpellent certains individus de la foule dans cette zone. Les personnes qui se sont réunies à cet endroit ne scandent rien.

  • 19:09

    Des véhicules des forces de l’ordre, dont des camionnettes de transport de prisonniers, sont amassés près de la place centrale de la capitale biélorusse où la police patrouille la zone.

  • 19:05

    Les forces de l'ordre patrouillent la place de la Victoire à Minsk

    Selon le correspondant de Sputnik sur place, les CRS demandent aux passants la raison pour laquelle ils se trouvent près de la place dans le centre-ville. Deux ou trois personnes ont déjà été arrêtées. De petits groupes de jeunes se réunissent dans le quartier.

  • 18:55

    Le lendemain d’une nuit de tensions à Minsk, de nouvelles interpellations ont eu lieu, indique le correspondant de Sputnik.

  • 18:52

    Les CRS demandent aux passants et curieux de ne pas rester à côté du monument sur la place et de partir.

En direct
Grenades assourdissantes, balles en caoutchouc: deuxième nuit de tensions à Minsk
+
Dossier:
Tensions en Biélorussie à l’issue de la présidentielle 2020 (91)
Tags:
élection présidentielle, manifestation, Minsk, Biélorussie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook