International
URL courte
«Accord de paix historique» entre les Émirats arabes unis et Israël (54)
1712740
S'abonner

La Palestine dénonce l'accord conclu entre Israël et les Émirats arabes unis comme une «trahison» et exige qu'il soit retiré, a déclaré le porte-parole du Président, Nabil Abu Rudeineh.

L'accord, conclu par les parties israélienne et émiratie avec l'assistance des États-Unis et qualifié par Donald Trump de «percée spectaculaire», a été catégoriquement dénoncé par la Palestine.

Il s'agit d'une «trahison» et l'accord doit être retiré, a fustigé le porte-parole de la présidence, Nabil Abu Rudeineh.

La Palestine appelle ainsi les pays arabes à «ne pas suivre l'exemple émirati» et à ne pas céder à la «pression américaine», a ajouté M.Rudeineh. Par la suite, l'Autorité palestinienne a rappelé son ambassadeur à Abou Dhabi.

Plus tôt dans la soirée, le Président palestinien Mahmoud Abbas a convoqué une «réunion d'urgence» de la direction palestinienne pour discuter de la normalisation des relations entre Israël et les Émirats arabes unis.

Plans d'annexion reportés

Benyamin Netanyahou a confirmé avoir conclu un accord de normalisation des relations avec les Émirats arabes unis, une percée historique qui permettra de «reporter» les projets israéliens d'annexion de pans de la Cisjordanie.

Le Président Trump a qualifié le document de «percée spectaculaire», alors que selon son haut conseiller Jared Kushner, il y a de bonnes chances pour un autre pays de conclure un accord de paix avec Israël dans les jours à venir.

Dossier:
«Accord de paix historique» entre les Émirats arabes unis et Israël (54)

Lire aussi:

Avant de vacciner une ministre, Olivier Véran fait une gaffe et se lance dans l’autodérision – vidéo
Une figure des anti-restrictions trouve un «camp Covid secret» dans les Landes, la préfecture dément
Pass sanitaire dans les transports: entrée en vigueur «entre le 7 et le 10 août»
Les raves-parties à répétition organisées en Bretagne auraient un important impact écologique
Tags:
Émirats Arabes Unis, Israël, Palestine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook