International
URL courte
121253
S'abonner

Le chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie a livré des détails sur l’incident impliquant des véhicules militaires russes et américains survenu le 25 août dans ce pays proche-oriental, précisant que l’itinéraire avait été concilié entre les deux parties.

Le convoi russe composé de cinq véhicules blindés effectuant une patrouille prévue avait pris toutes les mesures nécessaires pour prévenir l’incident avec des militaires américains survenu le 25 août dans le nord-est de la Syrie, indique le colonel Alexeï Possounko, chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

Lors de la patrouille, des hélicoptères russes ont assuré un soutien aérien, ce qui est autorisé par les protocoles russo-américains sur la procédure de déconfliction, a-t-il détaillé. Malgré le fait que l'itinéraire ainsi que la composition de la patrouille aient été convenus avec les États-Unis, les militaires américains ont tout de même suivi les Russes, a-t-il ajouté.

«Au cours de la patrouille, après que les militaires russes sont entrés dans la zone de contrôle de la coalition internationale antiterroriste, deux véhicules blindés américains MRAP se sont mis à suivre le convoi. Il a par ailleurs été établi que la route menant plus loin sur l’itinéraire avait été bloquée par deux autres véhicules blindés américains», a précisé le colonel.

Le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie a souligné que les militaires russes présents en Syrie continueraient à respecter les accords conclus concernant la lutte contre le terrorisme international.

Blocage de la route par les militaires américains

Pour rappel, Washington avait accusé Moscou d’avoir provoqué un accident en Syrie qui a fait des blessés du côté américain.

En commentant l’incident, le chef d'état-major de l’armée russe Valeri Guerassimov avait déclaré qu’en violation des accords existants, les militaires américains ont tenté de bloquer la patrouille russe. En réponse, «les mesures nécessaires pour empêcher tout incident et continuer à s'acquitter de la tâche» ont été prises. Le ministère russe de la Défense a fait savoir que des «explications complètes» sur ce qui s’est passé ont été fournies à la partie américaine.

Lire aussi:

Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Christian Estrosi cible Olivier Véran et Jean-Michel Blanquer à propos de la pandémie
Covid-19: Quand la cheffe de file de la gauche marocaine verse dans le complotisme décomplexé
Tags:
véhicules blindés, militaires, incident, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook