International
URL courte
Par
317724
S'abonner

La Méditerranée orientale va-t-elle s’embraser? Dans cette zone contestée, la Turquie poursuit ses opérations de prospection gazière tandis que la Grèce et ses alliés européens effectuent des exercices militaires. Ces derniers se multiplient et le ton monte entre Ankara et Athènes, soutenu Paris, avec l’arbitrage incertain de Berlin. Analyse.

Les tensions ne s’apaisent pas en Méditerranée orientale, qui regorge de champs de gaz.

Pour faire face aux revendications territoriales turques, la Grèce multiplie les accords bilatéraux avec ses voisins. En effet, ce 27 août, le Parlement hellénique a ratifié l’accord de délimitations des frontières maritimes entre Athènes et Le Caire, conclu le 6 août dernier et qui faisait écho à celui passé entre Ankara et Tripoli en novembre dernier.

De son côté, la Turquie continue ses prospections dans les eaux de ses voisins, dans le but de forcer la Grèce à négocier afin d’obtenir de sa part un plus grand espace maritime. Comme l’illustre la multiplication des manœuvres militaires dans la zone, chaque camp semble donc se préparer. À la négociation ou à l’affrontement?

Plus d’informations dans ce Désalliances en bref.

Lire aussi:

Au moins 25 morts dans le crash d’un avion de transport militaire An-26 en Ukraine - images
Attaque à Paris: cinq nouvelles gardes à vue en cours, selon une source judiciaire
Covid-19: bars et restaurants fermés à Aix-Marseille «à partir de dimanche soir», annonce Muselier
Tags:
tensions, escalade, exercices navals, exercice aérien, Chypre, France, Grèce, Turquie, Méditerranée orientale, Méditerranée
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook