International
URL courte
«Accord de paix historique» entre les Émirats arabes unis et Israël (54)
4535
S'abonner

Les Émirats arabes unis ont abrogé la loi de boycott d'Israël après que les deux pays ont annoncé mi-août la normalisation de leurs relations, a annoncé samedi 29 août l'agence de presse officielle émiratie Wam.

Le dirigeant des Émirats, le cheikh Khalifa ben Zayed Al Nahyane, a abrogé par décret «la loi fédérale n°15 de 1972 concernant le boycott d'Israël ainsi que les sanctions en découlant», a indiqué l'agence de presse Wam.

«Il sera permis de faire entrer, d'échanger et de posséder des biens et produits israéliens de tout type aux Émirats et de les commercialiser», précise le décret.

Les entreprises et particuliers émiratis peuvent désormais conclure des accords avec des compagnies ou personnes résidant en Israël, a indiqué Wam, soulignant que cette décision vise «à augmenter la coopération commerciale et diplomatique avec Israël».

Des accords économiques à suivre

Israël et les Émirats arabes unis étaient précédemment parvenus à un accord de normalisation. Une déclaration tripartite, faite de concert avec les États-Unis, indique que dans le cadre de l'accord l'État hébreu a accepté de suspendre l'extension de sa souveraineté sur de nouveaux territoires en Cisjordanie. Benyamin Netanyahou avait cependant assuré ne pas y avoir «renoncé» sur le long terme.

Dans les semaines à venir les deux pays signeront entre autres des accords en matière d'investissements, de tourisme, de communications aériennes, de sécurité et de télécommunications.

Les dirigeants palestiniens ont vivement dénoncé cet accord.

Les Émirats deviennent ainsi le premier pays du Golfe et le troisième pays arabe à établir des relations avec Israël après l'Égypte (1979) et la Jordanie (1994).

Dossier:
«Accord de paix historique» entre les Émirats arabes unis et Israël (54)

Lire aussi:

Repas clandestins: deux personnalités dévoilent publiquement leur expérience
Il donne des coups de pied à une voiture de police de Sevran, son interpellation dégénère – vidéo
«Affaire Rafale»: le scandale de trop pour le Parquet national financier?
Racisme, sexisme, grossophobie: la presse française semble se déchaîner sur le prince Philip
Tags:
boycott, Israël, Émirats Arabes Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook