International
URL courte
12538
S'abonner

La diplomatie française a qualifié d’«arbitraires» les ordres des autorités biélorusses de retirer les accréditations à certains journalistes travaillant pour des médias étrangers et couvrant les manifestations en cours en Biélorussie.

Le retrait de l’accréditation à plusieurs journalistes étrangers en Biélorussie est une des mesures «arbitraires» prises par les autorités du pays, qui devraient revenir sur leur décision, a déclaré dimanche 30 août le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, dans un communiqué.

«Les mesures arbitraires prises par les autorités biélorusses à l’encontre de journalistes sont contraires à la liberté de la presse. Je les condamne», a indiqué M.Le Drian.

​Le ministre a appelé les autorités biélorusses «à revenir sans délai sur ces mesures».

«L’urgence en Biélorussie va à la mise en place d’un dialogue national inclusif. Des mesures répressives contre des journalistes ne peuvent pas y contribuer», a-t-il fait remarquer.

Journalistes arrêtés et privés d'accréditation

Une cinquantaine de journalistes qui entendaient couvrir une manifestation non autorisée à Minsk ont été conduits jeudi 27 août vers des postes de police pour contrôle d’identité et d’accréditation.

Le ministère biélorusse de l’Intérieur a annoncé que «presque tous les correspondants des médias enregistrés, ainsi que les journalistes étrangers accrédités par le ministère des Affaires étrangères», avaient été relâchés. Un journaliste a été verbalisé et «un journaliste étranger a accepté d’être conduit à la frontière».

Samedi 29 août, l'Association biélorusse des journalistes a déclaré que plusieurs journalistes étrangers en mission en Biélorussie, entre autres des correspondants des agences France Presse (AFP), Associated Press (AP) et Reuters, des chaînes de télévision ARD, Deutsche Welle et BBC, avaient été privés d’accréditation.

Lire aussi:

Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
journalistes, accréditation, France, Jean-Yves Le Drian, Biélorussie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook