International
URL courte
Par
9343
S'abonner

«Le peuple biélorusse ne doit pas se sentir abandonné». Le ministre lituanien des Affaires étrangères estime que la crédibilité de l'UE est minée par son manque d'action à l'égard de la Biélorussie où elle doit encourager la démocratie, selon le Financial Times.

Dans une interview accordée au Financial Times, le ministre lituanien des Affaires étrangères Linas Linkevicius a signalé que la crédibilité de la politique étrangère européenne diminuait suite à l'inaction à l'égard de la Biélorussie où l'Union européenne devrait encourager la démocratie et contrer l'influence de la Russie.

Aussi a-t-il appelé les pays de l'UE à accorder «un soutien significatif et tangible» à l'opposition biélorusse.

Une coopération avec l'UE en cas de réformes

«Le peuple biélorusse ne doit pas se sentir abandonné. Nous devons lui offrir la perspective de compter parmi les États démocratiques», a-t-il signalé.

Il a ajouté que si les Biélorusses devaient faire des réformes, ils pourraient s'attendre à une coopération plus étroite avec l'UE, ce qui apporterait des avantages à la société civile.

Linas Linkevicius avait précédemment annoncé que le gouvernement lituanien avait adopté un plan d'aide aux habitants de Biélorussie en termes d'emploi et d'octroi de visas.

Le Président biélorusse Alexandre Loukachenko avait déclaré pour sa part que la Lituanie devait s'occuper de ses propres problèmes et non pas de ceux de ses voisins.

Lire aussi:

Un homme «neutralisé» à Paris après avoir tenté d'attaquer des policiers au couteau
Un puissant séisme frappe la Grèce et la Turquie, plusieurs morts et plusieurs centaines de blessés - images
Mediapart parle d’attentats de «faible intensité», le Net en colère
Des dizaines de manifestants pro-Turcs défilent à Dijon en criant «Allahu Akbar» – vidéos
Tags:
crédibilité, Union européenne (UE), Biélorussie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook